«Les horticulteurs sont encore au lit»: La blague du chef cuisinier de l'Élysée passe mal

OUPS Dans un post Instagram maladroit, le chef Guillaume Gomez a sous-entendu que les horticulteurs feraient mieux de se lever plus tôt…

20 Minutes avec agence

— 

Le chef cuisinier Guillaume Gomez, en poste à l'Élysée depuis 1997.
Le chef cuisinier Guillaume Gomez, en poste à l'Élysée depuis 1997. — Patrick Fouque/SIPA

On ne s’improvise pas humoriste : Guillaume Gomez, chef des cuisines de l’Elysée, vient d’en faire l’expérience. Dans une publication maladroite publiée sur son compte Instagram ce mercredi, le cuisinier a tenté de rebondir avec humour sur les récents propos d’Emmanuel Macron à un horticulteur au chômage.

Le 15 septembre, le président de la République s’était adressé, devant les caméras, au jeune homme qui se plaignait de ne pas trouver de poste dans sa branche. Emmanuel Macron l’avait alors encouragé à « traverser la rue » pour trouver un emploi dans l’hôtellerie-restauration.

« Les horticulteurs sont encore au lit »

Jugé condescendant et révélateur d’un certain mépris de classe, le conseil du président de la République a provoqué une vague d’indignation. Les internautes se sont aussi empressés de multiplier les détournements humoristiques sur les réseaux sociaux.

Guillaume Gomez, lui aussi, a tenté un trait l’humour. Le chef de 40 ans, en poste depuis 1997, a publié une photo de l’entrée de l’ Elysée au petit matin avec le hashtag « les horticulteurs sont encore au lit ». Une manière d’indiquer à ses abonnés qu’il se levait très tôt pour prendre son service…

La veille, le chef cuisinier avait tenté la même blague au moment de quitter son poste : « Les horticulteurs sont déjà au lit », avait-il indiqué. Une plaisanterie pas forcément justifiée : selon leur lieu de travail, les artisans horticoles sont parfois amenés à multiplier les heures, notamment pendant les périodes de grands travaux agricoles.