Toulouse: Avec ses 1.000 euros en liquide, la police le prend pour un dealer... en fait il a gagné au loto

QUIPROQUO Quand on se retrouve avec 1.000 euros en liquide dans un hall d’immeuble du Mirail, on n’est pas obligatoirement un dealer…

H.M.

— 

De l'argent liquide. Illustration.
De l'argent liquide. Illustration. — A. GELEBART / 20 MINUTES

L’argent ne fait pas forcément le dealer. La preuve avec la mésaventure d’un habitant du Mirail, à Toulouse, racontée par La Dépêche du Midi dans son édition du jour. Le jeune de 27 ans était jugé mardi en comparution immédiate pour complicité d’offre de stupéfiant.

Son interpellation remonte au dimanche précédent, lors d’une opération antidrogue dans un hall d’immeuble. Le prévenu est sur les lieux et, en le fouillant, les fonctionnaires retrouvent 1.000 euros en liquide sur lui et en tirent une conclusion logique…

Relaxé, il récupère ses gains

Mais, coup de théâtre au tribunal mardi. Certes, le jeune concède qu’il était venu s’acheter une dose à 20 euros. Mais les 1.000 euros alors ? Et bien, il les a gagnés au loto la veille. Fanfaronnade ? Son avocat fournit au tribunal l’original du ticket gagnant.

L’heureux gagnant a été relaxé. Et il a pu récupérer ses gains.