VIDEO. Un ado enchaîne les mimiques derrière Donald Trump et lui vole la vedette

BUZZ « On nous avait demandé d’être enthousiastes à chaque mot du président », a confié le jeune Américain. Il n’a fait que respecter la consigne…

20 Minutes avec agence

— 

Le jeune homme en chemise à carreaux que semble montrer du doigt Donald Trump a volé la vedette au président américain lors d'un discours dans le Montana, jeudi 6 septembre.
Le jeune homme en chemise à carreaux que semble montrer du doigt Donald Trump a volé la vedette au président américain lors d'un discours dans le Montana, jeudi 6 septembre. — Jim Urquhart/AP/SIPA

Il est la nouvelle coqueluche des réseaux sociaux aux Etats-Unis. Tyler Linfesty, un lycéen américain de 17 ans, est devenu célèbre à l’occasion du discours prononcé par Donald Trump, jeudi 6 septembre, à Billings, dans le Montana.

Les mimiques du jeune homme placé juste derrière le président ont surpris et amusé les internautes. L’adolescent a même gagné un surnom : « le gars à la chemise à carreaux ». Jusqu’à ce que le site The Daily Beast ne l’identifie.

Sourires moqueurs et airs étonnés

« On nous avait demandé d’être enthousiastes à chaque mot du président », a confié l’adolescent. Et c’est précisément ce qu’il a fait, multipliant les sourires moqueurs et les airs étonnés et marquant ostensiblement son incompréhension face à certains propos du chef de l’Etat américain. Mais aussi en prononçant très visiblement un « What ? » interloqué après une diatribe de Donald Trump.

L’attitude du jeune Américain a été repérée au bout de quelques minutes par les équipes du président. Tyler Linfesty a alors été prié de quitter le champ des caméras et a été remplacé par une jeune femme bien plus sage. Trop tard : le visage du lycéen commençait déjà à faire le tour des réseaux sociaux.

Prié de ne pas revenir

Le lycéen assure n’avoir rien prémédité. « Quand les gens s’inscrivent pour assister au meeting, leurs noms sont tirés au sort et j’ai été choisi », explique celui qui se réclame du mouvement social-démocrate américain, marqué à gauche.

Au final, Tyler Linfesty en a été quitte pour une petite frayeur : « Un gars des services secrets m’a conduit dans les coulisses et m’a dit d’attendre. Après à peu près dix minutes, on m’a dit de partir et de ne pas revenir. C’est tout. »

>> A lire aussi : Donald Trump s’emmêle les pinceaux pour colorier le drapeau américain