Toulouse: L’Urssaf réclame 182 millions d’euros à un restaurateur (mais prépare un mot d'excuse)

GROS SOUS Un restaurateur d’Escalquens, près de Toulouse, a reçu un courrier étonnant de l’Urssaf. Il n’a pas paniqué, et l’organisme a reconnu s’être trompé…

N.S.

— 

L'Urssaf a réclamé plus de 180 millions d'euros à un restaurateur haut-garonnais. Par erreur... Illustration.
L'Urssaf a réclamé plus de 180 millions d'euros à un restaurateur haut-garonnais. Par erreur... Illustration. — Jaubert / Sipa

La rentrée est rarement associée aux bonnes nouvelles. Mais l’Urssaf a fait très fort, en envoyant un courrier à un restaurateur d’Escalquens, dans la banlieue sud-est de Toulouse, pour lui réclamer une somme délirante en guise de cotisations sociales.

« Sauf erreur de ma part, votre banque vient de m’indiquer que le règlement du mois d’août d’un montant de 181.984.089 euros a été rejeté », est-il écrit sur la missive, publiée par La Dépêche du Midi.

Le destinataire, Michaël Metge, ne s’est pas affolé. Il a tout de suite compris qu’il n’allait pas devoir régler à peu près l’équivalent du transfert de Kylian Mbappé de Monaco au Paris Saint-Germain. « Quand j’ai reçu le courrier, j’étais plutôt serein, a confié le restaurateur au quotidien régional. Il ne m’a pas choqué, ça n’ira pas plus loin que la blague. »

« Un copier-coller malheureux »

En fait, cette somme abracadabrantesque correspond à une partie de son numéro de travailleur indépendant auprès de l’Urssaf. Un responsable midi-pyrénéen de cet organisme a d’ailleurs reconnu l’erreur, évoquant « un copier-coller malheureux ». Un courrier d’excuse va même être envoyé à Michaël Metge. Un collector aussi rare qu’un autographe de Mbappé.