Etats-Unis: Un artiste imagine une mode du futur qui semble se glisser… sous la peau

FLIPPANT De nombreuses stars des réseaux sociaux telles que Kim Kardashian, Andreja Pejić, Tan France ont arboré les pièces du projet «A. Human» de l'artiste Simon Huck...

Naomi Mackako

— 

L'exposition baptisée A. Human débutera le 5 septembre à New York.
L'exposition baptisée A. Human débutera le 5 septembre à New York. — Capture d'écran de @kimkardashiansnap

Vous êtes-vous déjà demandé à quoi pourrait ressembler un collier, des boucles d’oreilles ou une bague dans le futur ? Simon Huck, un ami de longue date du clan Kardashian; l’a pensé pour vous et le résultat est surprenant.

Exposition le 5 septembre à New York

Des chaussures dont le talon en forme de conque est directement implanté sous le pied, un collier qui clignote au rythme de votre pouls… Des accessoires qui deviennent un prolongement du corps et de la chair comme s’ils étaient liés à l'être humain.

De nombreuses personnalités publiques ont fait la promotion de pièces qui font partie du projet A. Human de Simon Huck, dont l’exposition débutera le 5 septembre prochain à New York. Kim Kardashian, Andreja Pejić, Tan France… Les célébrités semblent les avoir tellement appréciées qu’elles les ont littéralement dans la peau.

@ahuman

A post shared by Kim Kardashian Snapchats 🍑 (@kimkardashiansnap) on

«Créer un monde optimiste»

« Quand vous pensez au futur, vous pensez sombre, dystopique, il y a toutes ces images qui vous viennent à l’esprit. Je ne voulais pas créer un monde utopique, mais je voulais absolument créer un monde optimiste ou, au strict minimum, neutre », a déclaré dans une interview à Vogue Simon Huck.

Et d’ajouter : « Nous voulions utiliser l’avenir de la mode et l’avenir de l’expression personnelle comme un moyen de regarder vers le futur. C’est comme cela que s’est formé l’ethos de A. Human. »

« J’aime repousser les limites de ce qui peut être considéré comme de la mode et trouver la limite de l’expression de soi », a déclaré le directeur Nicola Formichetti qui a collaboré sur le projet.

>> A lire aussi : Toulouse: Antiseptiques, magnétiques... Des étudiants sont en train de créer les tissus du futur