Allemagne : Poursuivi par un bébé écureuil, il appelle la police à l’aide

ANIMAUX Jeudi matin, les policiers de Karlsruhe ont reçu un drôle d’appel. Celui d’un passant paniqué d’être poursuivi sans relâche par un bébé écureuil…

F.P.

— 

Un écureil (photo illustration)
Un écureil (photo illustration) — REX/James Shooter/REX/SIPA

C’est un appel peu ordinaire qu’a reçu la police de Karlsruhe, dans le sud-ouest de l’Allemagne, jeudi matin. Vers 8 heures, un homme a téléphoné pour signaler un bébé écureuil qui ne cessait de le suivre partout où il allait, rapporte Slate.

Adopté par les policiers de Karlsruhe

Ni une, ni deux, une voiture de patrouille était envoyée sur place pour recueillir le petit rongeur. Selon le Guardian, les policiers sont ensuite partis à la recherche de l’homme et de l'animal avant de les trouver et de découvrir la poursuite, avant qu’elle ne s’arrête soudainement «quand l’écureuil, visiblement épuisé par l’exercice, ne se couche subitement et s’endorme». 

L’animal s’est depuis remis de ses émotions et s’est trouvé d’autres amis encore. Les policiers de Karlsruhe en ont fait leur mascotte et lui ont trouvé un prénom : Karl-Friedrich. Un hommage vraisemblablement à Karl-Friedrich Eichhorn, juriste allemand du 19e siècle, parie l’agence DPA. En allemand, « Eichhorn » signifie « écureuil ». Karl-Friedrich ne restera pas pour autant au commissariat de Karlsruhe. Les policiers l’ont d’ores et déjà confié à un refuge pour animaux.

En quête d'une remplaçante à sa maman?

Reste à savoir pourquoi cet s’est mis en tête de poursuivre ce passant. Christina Krenz, porte-parole de la police de Karlsruhe, a son explication : «il arrive souvent que les écureuils qui ont perdu leur mère cherchent une remplaçante, et concentrent leurs efforts sur une personne, raconte-t-elle dans les colonnes du Guardian. Les animaux peuvent être très persistants, et peuvent ne pas seulement courir derrière quelqu’un, mais vraiment être fixés sur eux. Ça peut être assez effrayant. Cet homme ne savait pas quoi faire et il a donc appelé la police. Il se sentait probablement un peu menacé».