Inde: La fille d'une hôtesse de l'air pilote l'avion pour le dernier vol de sa mère

EMOTION La mère d'Ashrrita rêvait de travailler sur un vol piloté par sa fille avant de partir à la retraite...

Naomi Mackako

— 

Illustration d'un avion en vol.
Illustration d'un avion en vol. — albert22278

Il n’est pas rare de voir que des enfants empruntent le même chemin professionnel que leurs parents. Après près de quatre décennies de loyaux services envers la compagnie Air India, une hôtesse de l’air en départ à la retraite a eu l’honneur de travailler sur un avion piloté par sa fille, Ashrrita, dont c'est la profession. Cette dernière a partagé leur histoire sur Twitter où les utilisateurs ont été vivement émus.

Un rêve se réalise 

La mère d’Ashrrita a travaillé pour la compagnie aérienne nationale d'Inde pendant 38 ans. Elle avait un rêve, voir sa fille aux commandes d’un appareil avant de prendre congé. Son vœu s’est exaucé mardi. L'hôtesse travaillait pour la dernière fois avec ses collègues, toutes habillées d’un vêtement inspiré des arts et motifs traditionnels indiens. Après des embrassades chaleureuses les yeux humides et sous les applaudissements des passagers, l’ancienne hôtesse de l’air a mis un terme à sa longue carrière.

Une journée mémorable

Sa fille a partagé des photos de ce dernier vol sur Twitter. Le post aimé près de 15.000 fois et largement partagé a reçu de nombreuses réactions. « Tellement heureuse et honorée d'avoir pu piloter le vol qui comptait le plus. C’était le rêve de ma mère en tant qu'hôtesse de l’air pour @airindiain, de me voir piloter son dernier vol. Comme elle prend sa retraite après 38 années de service, je vais porter son héritage », a écrit la jeune pilote sur le réseau social.

Ce dernier vol, que mère et fille ont partagé, restera à jamais gravé dans leur mémoire. « Quelle belle journée et quels passagers incroyables ! Tant de vœux de bonheurs et de câlins [échangés] », a décrit Ashrrita. Les Twittos ont félicité les deux Indiennes et leur ont souhaité le meilleur pour la suite.