Netflix: Une actrice indienne «dégoûtée» que sa scène hot dans «Le Seigneur de Bombay» soit détournée en vidéo porno

NETFLIX L'actrice Rajshri Deshpande a été qualifiée de « star du porno » sur les réseaux sociaux après avoir tourné une scène de sexe pour la série Netflix «Le Seigneur de Bombay»...

Naomi Mackako

— 

L'actrice indienne Rajshri Deshpande le 18 septembre 2015 à Toronto au Canada.
L'actrice indienne Rajshri Deshpande le 18 septembre 2015 à Toronto au Canada. — ERNESTO DISTEFANO / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Seulement 30 secondes, c’est la durée de la scène « hot » tournée par Rajshri Deshpande pour Le Seigneur de Bombay, une série Netflix où figurent de nombreuses têtes d’affiche bollywoodiennes. Mais il semblerait que la séquence ait fait sensation auprès des téléspectateurs qui ont fait une fixation dessus au grand dam de l'actrice , rapporte la BBC.

La scène concise représente une relation sexuelle entre un malfrat et sa femme, jouée par l’actrice indienne. La série est le premier drame indien produit par l’entreprise américaine. La séquence a été massivement partagée sur l’application de messagerie WhatsApp et a été diffusée par plusieurs utilisateurs sur YouTube.

Considérée « star du porno » par les internautes

L’actrice originaire de Maharashtra a été qualifiée de « star du porno » sur les réseaux sociaux et certains utilisateurs lui ont dit qu’elle devrait avoir honte de la scène sulfureuse. « Pourquoi devrais-je avoir honte ? J’ai une foi totale dans mon personnage et dans l’importance de cette scène pour l’intrigue », a-t-elle déclaré à BBC.

La jeune femme a invité les internautes à faire attention avant de partager des contenus hors de leur contexte. « Si vous recevez un message comme celui-ci, vous devez réfléchir à ce que vous devriez en faire », a-t-elle soulevé. Et d’ajouter : « La technologie est une arme, elle peut être utilisée pour détruire ou sauver quelqu’un. »

>> A lire aussi : VIDEO. «Stranger Things»: Netflix tease la saison 3 et indique une date de diffusion

>> A lire aussi : Les personnages de la «Casa de Papel» font leur entrée au Musée Grévin