Coupe du monde 2018: Le président nigérian ordonne aux supporters partis en Russie de rentrer

MONDE Des supporters qui n’avaient pris qu’un billet aller se sont retrouvés bloqués à Moscou…

Naomi Mackako

— 

L'ambassadeur du Nigeria en Russie Steve Davies Ugbah s'entretient avec des Nigérians devant l'ambassade du Nigeria à Moscou le 13 juillet 2018.
L'ambassadeur du Nigeria en Russie Steve Davies Ugbah s'entretient avec des Nigérians devant l'ambassade du Nigeria à Moscou le 13 juillet 2018. — Vasily MAXIMOV / AFP

Muhammadu Buhari, le président du Nigeria a ordonné le rapatriement des supporters nigérians partis assister à la Coupe du monde à Moscou en Russie et supporter leur équipe les « super aigles », rapporte CNN.

Environ 200 Nigérians se sont retrouvés bloqués en Russie après la Coupe du Monde car ils n’avaient pas de billet de retour, ont indiqué les autorités. Mais d’autres avaient prévu de s’installer en Russie. Certains des ressortissants ont campé devant l’ambassade du pays africain à Moscou où ils se sont entretenus avec l’ambassadeur, Steve Davies Ugbah. Muhammadu Buhari a ordonné au Secrétaire d’État à l’Aviation ainsi qu’au ministère des Affaires étrangères de ramener les fans à la maison, a indiqué l’assistant du président, Garba Shehu. La semaine dernière, le gouverneur de l’Etat de Lagos a financé le rapatriement de plus de cinquante supporters au Nigeria.

Un Nigérian de 25 ans, Sodiq Olamilekan (à gauche), est assis à côté de son frère Ismail, 21 ans, dans leur chambre dans une auberge de Moscou, le 12 juillet 2018.
Un Nigérian de 25 ans, Sodiq Olamilekan (à gauche), est assis à côté de son frère Ismail, 21 ans, dans leur chambre dans une auberge de Moscou, le 12 juillet 2018. - ROLAND LLOYD PARRY / AFP

Des laissez-passer chers payés

Des supporters ont expliqué avoir payé - très cher - des agents pour obtenir des visas touristiques émis par la Russie spécialement pour la Coupe du monde. Les prix de ces documents pouvant aller de 800 à 3.000 dollars. Ismail et Sodiq Olamilekan, deux frères nigérians envisageaient de rester au pays des tsars pour y mener une carrière de footballeurs professionnels. « L’homme nous a dit qu’avec le statut officiel de supporter, nous pourrions trouver un emploi et rester ici », a déclaré Ismail, 21 ans, à l’AFP. « En arrivant ici, nous avons découvert que c’était faux mais il avait déjà pris l’argent et nous avait menti », a indiqué le Nigérian qui loge dans une auberge de la banlieue moscovite.

Rafiu Ladipo, du Club des Supporters Nigérians, a déclaré à CNN : « Certains de ceux qui ont voyagé pour d’autres raisons que la Coupe du Monde l’ont fait par ignorance. Ils croyaient que [la vie en Europe était toute rose] et que [toutes les portes s’ouvriraient à eux] dès qu’ils auraient atterri. »

>> A lire aussi : Avec une ONG, le basketteur Marc Gasol est venu au secours des migrants sur un bateau en Méditerranée

>> A lire aussi : Crise migratoire: La France va recevoir 50 des 450 migrants débarqués en Italie