Tarn: Un veau s'échappe de l'abattoir et fait un baroud d'honneur à la mairie de Carmaux

PANACHE Un veau a faussé compagnie aux employés de l’abattoir de Carmaux, dans le Tarn, et a profité de ce sursis pour effectuer une balade en ville…

H.M.

— 

Un veau dans un élevage. Illustration.
Un veau dans un élevage. Illustration. — D. Hartley - Rex - Sipa

L’instinct de survie sans doute. Lundi, de bon matin, un veau a pris la poudre d’escampette juste au moment où son propriétaire le faisait pénétrer dans l’abattoir de Carmaux, dans le Tarn.

Selon La Dépêche du Midi, qui relate l’évasion, ce baroud d’honneur n’est pas passé inaperçu dans la cité minière. Car le bovin, énervé ou affolé (ou bien les deux), a poursuivi son escapade en centre-ville et fait une halte derrière la mairie.

La Fondation Brigitte Bardot propose de l’adopter

Alors que les forces de l’ordre bloquaient le fuyard dans les jardins de la ville, les agents de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) ont été appelés en renfort. Ils ont mis fin à l’aventure avec leur fusil hypodermique. Le veau s’est affalé sur un talus, endormi.

Toujours selon le quotidien régional, le bovin téméraire a gagné quelques heures de sursis. Il faut en effet attendre que le produit anesthésiant se dissipe avant de procéder à l’abattage. Il pourrait même avoir gagné plus que cela puisque la Fondation Brigitte Bardot propose ce mardi d’adopter le fuyard.