Tarbes: Ils réclamaient le droit de porter des shorts… Des prisonniers refusent de regagner leurs cellules

SOCIETE Une dizaine de détenus de la prison de Tarbes ont protesté contre le fait de ne pas pouvoir porter de shorts, ce vendredi…  

N.S.

— 

Un surveillant de prison. Illustration.
Un surveillant de prison. Illustration. — M.Libert / 20 Minutes

Avec la température qui n’en finit plus de monter, les esprits se sont échauffés ce vendredi, à la maison d’arrêt de Tarbes. Vers 11 heures, une dizaine de détenus a refusé de réintégrer leurs cellules. Selon le syndicat Force Ouvrière pénitentiaire, ces prisonniers demandaient à pouvoir porter des shorts.

Des personnels des équipes régionales d’intervention et de sécurité (Eris), en charge du maintien de l’ordre dans les prisons, ont été déployés. Les choses sont rentrées dans l’ordre en milieu de journée.

« Les détenus demandaient un assouplissement du régime de détention interne, a confirmé le procureur de la République de Tarbes, Pierre Aurignac, à La Nouvelle République des Pyrénées. Mais on ne peut pas parler de mutinerie. »

Les meneurs vers un transfert

Car oui, les shorts sont interdits en prison « sauf en cas de déclenchement du Plan Canicule », précise Laurens Maffre, secrétaire régional du syndicat Ufap-Unsa, contacté par 20 Minutes.

Ce qui n’est pas (encore ?) le cas… Le délégué syndical évoque « une surenchère » des détenus. Les meneurs de cette action devraient être transférés dans d’autres prisons.