Etats-Unis: Un déserteur de l'armée de l'air retrouvé après 35 ans de cavale

ARMÉE Souffrant de dépression, l’officier avait déserté l’armée en 1983 et vivait depuis en Californie sous un nom d’emprunt…

20 Minutes avec agences

— 

Photo non datée de William Howard Hughes, officier de l'armée de l'air américaine qui a déserté en 1983.
Photo non datée de William Howard Hughes, officier de l'armée de l'air américaine qui a déserté en 1983. — AP/SIPA

On le croyait disparu et aux mains des soviets depuis 35 ans. En fait, William Howard Hughes Jr avait simplement… déserté.

Cet officier de l’armée de l’air américaine avait brusquement disparu en 1983, laissant planer le mystère sur ce qui lui était arrivé. Il a été arrêté le 6 juin en Californie ( États-Unis), où il vivait sous un nom d’emprunt.

A la recherche de documents secrets

Aujourd’hui âgé de 66 ans, William Howard Hughes n’a opposé aucune résistance lors de son interpellation, dans le cadre d’une enquête sur de faux passeports. Celui qui se faisait appeler Barry O’Beirne a rapidement tout avoué.

« Le capitaine Hughes affirme qu’en 1983 il souffrait de dépression parce qu’il était dans l’armée de l’air et il est donc parti, s’est créé une fausse identité sous le nom de O’Beirne et a vécu en Californie pendant tout ce temps », précise un communiqué des enquêteurs. Il avait déserté juste après une mission aux Pays-Bas avec des officiers de l’OTAN. Les services de contre-espionnage avaient alors pensé à une défection ou un enlèvement par des Soviétiques.

Pour l’instant, rien n’indique que l’officier était en possession de documents secrets ou en aurait transmis à qui que ce soit. « Mais tant qu’on n’aura pas fait toute la lumière, on n’aura pas toute l’histoire », a précisé une porte-parole de l’Air Force Office of Special Investigation au Albuquerque Journal. Aujourd’hui en détention, William Howard Hughes risque cinq ans derrière les barreaux pour désertion.

>> A lire aussi : Lyon: Quand des militaires escaladent à mains nues la tour de la Part-Dieu

>> A lire aussi : Corée du Nord: Un ancien déserteur américain meurt trente-neuf ans après s'être réfugié à Pyongyang