Etats-Unis: Il fait «coucou» au public lors de sa remise de diplôme, la police l'embarque

WTF D’autres lycéens ont salué l’assemblée d’un geste de la main comme Luis Martinez mais n’ont pas été arrêtés par la police…

Naomi Mackako

— 

Des étudiants à la cérémonie de remise de diplôme. Illustration.
Des étudiants à la cérémonie de remise de diplôme. Illustration. — Visions of Ameri/SUPERSTOCK/SIPA

Une femme a été détenue par la police alors qu’elle assistait à la cérémonie de remise de diplôme de son fils, rapporte la NBC. Ce qui devait être un jour heureux et mémorable restera malheureusement un mauvais souvenir pour Anna Martinez et son fils Luis Martinez.

Lycéen au Highlands High School de San Antonio, au Texas, le jeune homme de 18 ans s’est présenté avec sa mère à la cérémonie de remise de diplôme traditionnelle américaine. L’établissement avait formellement interdit aux élèves de saluer le public d’un geste de la main lors de leur passage sur l’estrade. Mais Luis n’a pas résisté et à fait un « coucou » à l’adresse de l’assemblée, tout excité et fier.

La police s’en mêle

Sa mère et lui pensaient que cet acte serait sans incidence mais quelques minutes plus tard, le jeune homme a appelé sa mère pour l’informer d’un problème. « Il m’a dit : "Maman, ils ne vont pas me donner mon diplôme", et j’ai rétorqué : "Quoi ?" », raconte Anna Martinez à la NBC. La mère du jeune homme a donc tenté d’entrer en contact avec l’un des responsables de l’établissement pour demander des comptes mais en a été empêchée par la police avant qu’elle ne l’atteigne. Un porte-parole du lycée a affirmé auprès de la chaîne qu’Anna Martinez aurait tenté de monter sur l’estrade.

« J’ai demandé : "Alors, qu’est-ce que je dois faire, est-ce que je dois aller sur la scène pour lui parler ?" Et [quelqu’un] a dit "Elle va monter sur scène, elle veut monter sur scène" », a expliqué Anna Martinez. « Et avant que je ne comprenne ce qu'il se passait, un [policier] m’a attrapée par le bras et m’a mis les menottes. » La maman dit avoir été traumatisée par cette altercation violente et garder un mauvais souvenir de la sensation du fer des menottes sciant ses poignets.

Tout est bien qui finit (presque ?) bien

D’autres étudiants auraient, eux aussi, salué le public d’un geste de la main mais n’auraient pas été arrêtés par la police. L’administration de l’établissement a déclaré qu’elle ne les avait pas vu commettre l’infraction car elle assurait la bonne marche de la file d’élèves patientant avant l’estrade. Finalement, tous les lycéens, y compris Luis Martinez, ont reçu leur diplôme.

>> A lire aussi : Nord: «Il a sorti son sexe»... Une élève raconte avoir été victime «d'une agression sexuelle» durant une épreuve de sport du bac