Etats-Unis: Enceinte, l’étudiante de Harvard passe ses examens sous péridurale et obtient son diplôme

SUPER MAMAN La maternité a compliqué les études de Briana Williams dans la prestigieuse université mais lui a aussi donné une motivation supplémentaire pour réussir…

20 Minutes avec agence

— 

La bibliothèque de l'université Harvard aux Etats-Unis
La bibliothèque de l'université Harvard aux Etats-Unis — WILLIAM B. PLOWMAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

C’est une sacrée preuve d’abnégation. A 24 ans, Briana Williams est sortie diplômée de la prestigieuse université de Harvard ( Etats-Unis) tout en attendant un enfant. Le travail de l’étudiante a même commencé en plein examen final de droit de la famille en avril 2017, raconte l’intéressée dans un post mis en ligne sur Instagram le 24 mai dernier.

I went into labor in April- during final exam period. I immediately requested an epidural so that my contractions wouldn’t interfere with my Family Law grade. And, with tears in my eyes, I finished it. This “biting the bullet” experience is quite quintessential of my time at Harvard. To say that my last year of law school, with a newborn, and as a single mom was a challenge would be an understatement. Some days I was so mentally and emotionally fatigued that I did not leave my bed. I struggled with reliable childcare. It was not atypical to see me rushing through Wasserstein to the Dean of Students’ office with Evelyn in her carriage, asking DOS can they keep her for a few until class was over. If not, she’d just have to come with me to class. Evie attended classes often. So I’m going to be honest with you guys.. I didnt think I could do it. I did not think that, at 24 years old, as a single mom, I would be able to get through one of the most intellectually rigorous and challenging positions of my life. It was hard. It hurt. Instagram can make peoples’ lives seem seamless, but this journey has been heartwrenching. However, I am happy to say that I DID do it. Today, Evelyn in my arms, with tears streaming down my face, I accepted my Juris Doctor from Harvard Law School. At first, I was the anomaly of my [marginalized] community. Then, as a single mother, I became a statistic. Next, I pray that- for the sake of my baby, I will be an example. Evelyn- they said that because of you I wouldn’t be able to do this. Just know that I did this BECAUSE OF YOU. Thank you for giving me the strength and courage to be invincible. Let’s keep beating all their odds, baby.

A post shared by Briana Williams, J.D. (@lovexbriana) on

Ni une ni deux, la future mère a réagi. « J’ai immédiatement demandé une péridurale pour que mes contractions n’interfèrent pas avec mon diplôme (…). Et, les larmes aux yeux, j’ai terminé », explique-t-elle.

Elle a su « défier les statistiques »

Le texte qui accompagne la photo de sa cérémonie de remise de diplôme évoque tous les obstacles que cette mère célibataire a dû surmonter lors de sa dernière année à Harvard. Malgré la fatigue physique et émotionnelle, les difficultés pour mettre en place un système de garde de la petite Evelyn et un enseignement exigeant, Briana Williams a su « défier les statistiques ».

Celle qui a souvent été obligée d’assister aux cours avec son bébé a finalement eu la satisfaction de poser avec sa petite fille dans les bras et son diplôme de droit.

« J’ai réussi GRACE A TOI »

Grâce à son courage, Briana Williams a obtenu un poste dans un grand cabinet d’avocats de Los Angeles. Comme elle l’explique dans un autre message posté sur Instagram, la jeune Américaine compte bien « défendre ceux qui, comme moi, ont eu du mal à accéder à l’éducation à haut niveau ».

Loin d’être un poids, la maternité a constitué une motivation supplémentaire pour la jeune avocate. « Evelyn, ils disaient qu’à cause de toi, je n’y arriverais pas. Sache que j’ai réussi GRACE A TOI. Merci de m’avoir donné la force et le courage qui m’ont rendue invincible », écrit enfin Briana Williams.

>> A lire aussi : Après avoir enchaîné les galères d’argent, il est diplômé d’Harvard et obtient le respect de Facebook

>> A lire aussi : VIDEO. Quand le jeune Mark Zuckerberg, en pyjama, apprend qu'il est reçu à Harvard