Etats-Unis: Une fausse alerte aux zombies envoyée aux habitants d'une ville de Floride

ZOMBIE ALERT Le message contenait une référence à la série « The Walking Dead »…

Naomi Mackako

— 

Une scène de chaos avec des zombies. Illustration.
Une scène de chaos avec des zombies. Illustration. — ahmadreza heidaripoor

Les habitants de la ville de Lake Worth en Floride (Etats-Unis), ont bien dû se croire dans un épisode de la série The Walking Dead. Dans la nuit de dimanche à lundi, un message a été envoyé à l’ensemble des citoyens les alertant d’une « activité zombie exceptionnelle », rapporte The Palm Beach Post.

« Panne de courant et alerte aux zombies pour les habitants de Lake Worth et Terminus. 7.880 clients sont concernés par cette activité zombie exceptionnelle. Durée de remise en service encore inconnue », voici ce que l’on pouvait lire sur la notification envoyée à 1 heure 45 du matin. Le message contenait notamment un clin d’œil à la série The Walking Dead où dans la saison 4, la ville de Terminus promet d’être un refuge pour les protagonistes mais se révèle être le repère d’une communauté cannibale. Une nouvelle qui a sûrement dû inquiéter certains citoyens et réjouir les nostalgiques de l’époque punk, qui ont attendu toute leur vie de pouvoir affronter des morts-vivants.

Une enquête externe ouverte

Malheureusement pour eux, ce jour n’est pas arrivé. Après quelques heures, Ben Kerr, le porte-parole de la ville a posté un message sur Facebook démentant l’information fallacieuse et rassurant les citoyens. « Le courant a été rétabli en vingt-sept minutes. Nous souhaitons préciser qu’il n’y a, pour le moment, aucune activité zombie à déclarer », a-t-il écrit.

Une enquête externe a été ouverte afin de déterminer l’origine de ce canular. « Ces messages sont préparés à l’avance. Il en existe plus de 1.000. Il arrive qu’on les modifie. C’est ce qu’il a dû se passer : quelqu’un a édité le message pour y inclure l’alerte zombie », a indiqué le porte-parole au journal. Le quotidien régional américain rapporte que toutes les références aux zombies ont été effacées du système d’alerte de la localité. « Personne n’a été viré. Notre enquête interne a permis de déterminer que ce n’était pas l’œuvre d’un membre de l’équipe ou d’un ancien employé. Aucune alerte zombie ne devrait être envoyée à l’avenir », a déclaré Ben Kerr.

« Alors on va faire comme s’il n’y avait pas eu une alerte d’attaque de zombies en Floride, la ville disant que c’était une erreur ».