Chine: Un lycée s'équipe de l'intelligence artificielle pour surveiller le niveau d'attention des élèves

TECHNOLOGIE Trois caméras installées au-dessus du tableau informent le professeur de tout décrochage…

Naomi Mackako

— 

Un élève en salle de cours. Image d'illustration.
Un élève en salle de cours. Image d'illustration. — STR / AFP

Les élèves du lycée Hangzhou Number 11 High School, dans l’est de la Chine devront à présent s’efforcer de rester concentrer et de participer en cours. L’établissement a commencé à s’équiper de la technologie d’intelligence artificielle, rapporte le Telegraph.

Trois caméras sont fixées au-dessus du tableau. Un étudiant les a comparés à des « yeux mystérieux » qui scrutent les expressions faciales des élèves et rendent compte de la moindre marque de distraction. Et pour que cela soit possible, l’ordinateur a répertorié sept états émotifs : neutre, heureux, triste, déçu, en colère, effrayé et surpris. Une fois l’émotion du lycéen évaluer, l’ordinateur en fait le rapport à l’enseignant. Si l’élève ne semble pas s’intéresser au cours, le professeur est tenu d’agir en conséquence.

Un œil qui fixe les élèves

« Avant, quand je suivais des cours que je n’aimais pas beaucoup, j’étais paresseux et je faisais des siestes sur mon bureau ou feuilletais d’autres manuels, a raconté un lycéen au site Hangzou.com, un site d’information géré par le gouvernement central. Mais je n’ose plus être distrait depuis que les caméras ont été installées dans les salles de classe ».

Si la vidéo surveillance et l’intelligence artificielle font à présent partie du quotidien des Chinois, de nombreux citoyens se sont indignés de ce nouveau dispositif sur les réseaux sociaux nationaux. « Si j’étais encore à l’école, je ne serais pas capable de me concentrer sur autre chose que cet œil qui me fixe ! » a écrit un utilisateur de Weibo, l’équivalent chinois de Twitter.

Améliorer la qualité de l’enseignement

Du côté de l’établissement, on avance au contraire que « l’œil intelligent » permettra d’améliorer les performances en cours des lycéens. « Certains ont dit que cela porte atteinte à la vie privée des élèves, mais cela ne concerne que les mouvements des étudiants, plutôt que de filmer des activités en classe. Et les lycéens concentrés obtiendront un « A », tandis que les étudiants qui laissent vagabonder leur esprit auront un « B », précise le directeur.

Pour l’instant, seule une salle de classe est équipée de caméras mais le dispositif devrait bientôt être déployé dans l’ensemble de l’établissement.

>> A lire aussi : Reconnaissance faciale: Un homme repéré au milieu d’une foule de 50 000 personnes en Chine

>> A lire aussi : Chine: La reconnaissance faciale pour faire l'appel à l'université