Inde: Un collège interdit de faire passer des examens après avoir coupé les manches des élèves pour lutter contre la triche

EDUCATION Une vidéo diffusée à la télévision indienne montre des membres du personnel coupant les manches des vêtements des élèves à l’aide de ciseaux et de lames de rasoir…

Naomi Mackako

— 

Un étudiant prenant des notes de cours. Illustration.
Un étudiant prenant des notes de cours. Illustration. — CHANDAN KHANNA / AFP

Un collège du district de Muzaffarpur, dans l’État de Bihar en Inde a eu pour interdiction de poursuivre ses tests de soins infirmiers. Des membres du personnel ont coupé les manches des vêtements de jeunes femmes composant les épreuves, rapporte le Times of India.

L’incident s’est produit dimanche dans le cadre de l’examen d’admission au concours du BiEC Combined Entrance Competition Board (BCECEB). L’établissement aurait préalablement demandé aux jeunes femmes de ne pas porter de robes à manches longues mais certaines n’auraient pas suivi les recommandations. Une vidéo diffusée à la télévision indienne montre le personnel de l’établissement coupant les manches d’élèves au moyen de ciseaux et de lames de rasoir. Après le curieux protocole anti-triche les élèves ont été invitées à entrer dans le bâtiment des examens devant lequel des policiers ont monté la garde.

Les internautes indignés

L’affaire a suscité la colère des parents des étudiantes et un flot de d’indignations sur les réseaux sociaux. Le responsable de l’éducation du district, Lalan Prasad Singh, a déclaré que les manches avaient été coupées pour protéger les candidates, mais a ajouté qu’une enquête avait été ouverte pour identifier les responsables. « L’intention est compréhensible et [l’école] a pris soin de n’impliquer que du personnel féminin, mais le problème était que les candidates ont été obligées de redimensionner leurs manches à la vue de tous ». Ce qui constitue une entorse aux principes de pudeur de la culture indienne. « L’école, où l’examen a eu lieu, a été mise sur une liste noire et il ne lui sera plus possible d’organiser des examens à l’avenir. Le commissaire d’examen a également été exclu à vie », a déclaré le responsable à la presse.

La triche est un phénomène alarmant dans l’Est du pays avec des conséquences critiques. Près de 1.000 étudiants ont été expulsés par le gouvernement de l’Etat de Bihar en février dernier, pour avoir triché aux épreuves. En 2016, des candidats à l’armée ont composé uniquement vêtus de leurs sous-vêtements lors d’une journée de recrutement à Muzaffarpur pour lutter contre la triche.

>> A lire aussi : Inde: La recrudescence de la triche aux examens asphyxie le système éducatif de l’Inde

>> A lire aussi : Inde: tous en slip pour éviter la triche lors d'un examen de l'armée