Deux septuagénaires tuaient des SDF par appât du gain

ETATS-UNIS Surnommées les «veuves noires», elles risquent de finir leurs jours derrière les barreaux...

Avec agence

— 

Elles tuaient des SDF par appât du gain. Deux septuagénaires américaines risquent de finir leurs jours en prison après avoir été jugées coupables des meurtres de deux sans-abris, qu’elles ont assassiné après avoir souscrit plusieurs assurances-vie sur eux.

Entre mercredi et lundi, un jury de Los Angeles a établi la culpabilité d’Helen Golay, 77 ans, et d’Olga Rutterschmidt, 75 ans.

Le parquet leur reprochait la mort de Paul Vados, un sans-domicile-fixe de 73 ans retrouvé écrasé par une voiture dans l'ouest de Los Angeles en novembre 1999, ainsi que celle de Kenneth McDavid, un autre SDF de 50 ans dont le corps avait été découvert en 2005. Lui aussi avait été renversé par un véhicule.

«Veuves noires»

Selon le parquet, Mmes Golay et Rutterschmidt, surnommées les «veuves noires» par la presse locale, avaient souscrit pas moins de 26 polices d'assurances sur la vie de Vados, McDavid et d'un troisième homme, effectuant des versements et prenant à leur charge leurs dépenses de vie quotidienne, dont le loyer d'un studio.

Le troisième «bénéficiaire» des largesses des deux femmes était devenu soupçonneux et avait décidé de se séparer d'elles. Le parquet a estimé qu'il aurait pu être la troisième victime de cette association de malfaiteurs.

Après les morts de Vados et McDavid, les «veuves noires» avaient obtenu 2,8 millions de dollars de la part des compagnies d'assurance.