Chine: Des citoyens forcés d’installer une application qui supprime les fichiers dits «dangereux»

BIG BROTHER IS WATCHING YOU Les contrôles de smartphones par la police sont devenus routiniers dans la région de Xinjiang au nord-ouest de la Chine…

Naomi Mackako
— 
Le village de Miao dans la région autonome de Xinjiang en Chine.
Le village de Miao dans la région autonome de Xinjiang en Chine. — CHINE NOUVELLE/SIPA

Des Ouïghours, une ethnie turcophone de la région autonome de Xinjiang en Chine, ont affirmé avoir été forcés de télécharger une application qui enregistre les données de leur téléphone et les somme d’en supprimer les fichiers dits « dangereux », rapporte Buzzfeed.

La Chine est  connue pour sa surveillance généralisée, avec la multiplication de caméras de vidéosurveillance dans les lieux publics et le contrôle d'Internet. Mais l’Empire céleste pourrait avoir encore élevé d'un cran son niveau de surveillance. Une étude d’une équipe rattachée à l' Open Technology Fund  démontre que l’application nommée Jingwang Weishi (« nettoyage Web » en français) enregistrerait les informations du téléphone dans lequel elle est installée, telles que les empreintes digitales et les fichiers multimédias, avant de les envoyer vers un serveur externe sans chiffrage.

Une violation des droits fondamentaux

Le gouvernement justifie cette démarche par la volonté d’empêcher l’apologie du terrorisme et considère ces mesures comme « nécessaires pour la sécurité nationale » mais les critiques y voient une violation des droits fondamentaux de la vie privée des citoyens. A Xinjiang, où les contrôles de smartphones par la police sont devenus routiniers, de nombreux Ouïghours sont détenus dans des prisons « d’éducation politique » sans même avoir été accusé d’un quelconque crime au préalable, rapporte Buzzfeed.

Dans la région à la fois désertique et montagneuse, Internet est fortement censuré et plus lent que partout ailleurs en Chine. Les utilisateurs des réseaux sociaux, y partagent des captures d’écran de l’application ce qui a fait naître de véritables interrogations chez les consommateurs qui se demandent quel est son intérêt.