Suède: Des ourses trouvent le moyen de protéger leurs petits des chasseurs

ANIMAUX La loi du pays interdit de chasser les ours se déplaçant en famille…

Naomi Mackako

— 

Un ours brun femelle et ses petits. Illustration.
Un ours brun femelle et ses petits. Illustration. — CATERS NEWS AGENCY/SIPA

Une étude scandinave parue mardi dans le journal Nature Comunications révèle que les mères ours bruns ont trouvé un moyen de se protéger elles-mêmes ainsi que leur progéniture des balles des chasseurs en restant groupées.

Une équipe de chercheurs internationaux a fait cette découverte en étudiant le comportement des ourses avec leurs petits pendant vingt-deux ans. « L’homme est maintenant une force d’évolution dans la vie des ours », a déclaré le professeur Jon Swenson de l’Université norvégienne des sciences de la vie (NMBU).

La loi protège les familles

L’ours brun scandinave - Ursus arctos - est fortement chassé en Suède où n’importe qui peut pratiquer cette activité sans permis, rapporte The Guardian. Mais la loi protège les familles d’ours bruns qui se déplacent en groupe. « Une femelle seule à quatre fois plus de chances d’être tuée qu’une femelle accompagnée de son petit », a expliqué le professeur. « Tant qu’une femelle a des petits, elle est en sécurité. »

Les chercheurs se sont aperçus que les femelles ont prolongé la « période de soins » accordés aux petits pour augmenter leur espérance de vie. Cette période est passée de dix-huit mois à deux ans et demi, ce phénomène ne s’était jamais produit avant 1995, remarque l’étude. Entre 2005 et 2015, le nombre de femelles gardant leurs petits auprès d’elles plus longtemps est passé de 7 % à 36 %.

La prolongation de la période de soins a des conséquences sur le cycle de vie des ours bruns. La femelle ne se reproduisant pas tant que le sevrage du petit n’est pas achevé, il y a moins d’ours bruns. Cependant, ils vivent plus longtemps.