Etats-Unis: Une pom-pom girl dénonce les inégalités sexistes de la NFL

ÉGALITÉ HOMME-FEMME Le règlement de l’organisation sportive demande aux pom-pom girls de quitter tous lieux publics dès l'arrivée des joueurs masculins…

Naomi Mackako

— 

Les "Saintsations" en représentation en 2011. Image d'illustration.
Les "Saintsations" en représentation en 2011. Image d'illustration. — Jonathan Bachman/NEWSCOM/SIPA

Bailey Davis, pom-pom girl dans l’équipe des New Orleans Saints, surnommée « Saintsations » a été licenciée par la National Football League (NFL) pour non-respect du règlement, rapporte le New York Times et porte plainte pour discrimination sexiste.

Les anciens employeurs de la jeune femme ont déclaré qu’elle avait enfreint les règles stipulées dans le manuel de l’organisation sportive qui existe depuis 1920. Bailey Davis considère ces règles comme discriminatoires et inégales entre les femmes et les hommes. La jeune athlète a déposé sa plainte auprès de l’Equal Employment Opportunity Commission, une agence fédérale qui administre et applique les lois relatives aux droits civils contre la discrimination sur le lieu de travail.

Un règlement inégal

L’une des règles du manuel interdit toute forme de socialisation entre les cheerleaders et les joueurs de l’équipe masculine. Par exemple, qu’elles soient arrivées en premier ou non à un restaurant, si un joueur entre dans la pièce, les jeunes femmes doivent impérativement quitter les lieux. En revanche, les joueurs ne seraient pas sanctionnés lorsqu’ils entreraient en contact avec les pom-pom girls, souligne Bailey Davis. L’équipe affirme que ses règles sont conçues pour protéger les pom-pom girls des joueurs qui s’en prennent à elles. Mais il incombe aux femmes de repousser les hommes.

IT'SSS GOOOOD!!⚜️🏈🖤 #saintsgameday #nflcheerleaders #saints #nfl #dancer

A post shared by Bailey Davis (@jacalynbailey) on

Plusieurs éléments ont été avancés par les employeurs pour décider du licenciement de la jeune femme. Notamment des rumeurs sur la possible rencontre de Bailey Davis avec un joueur de l’équipe des New Orleans Saints lors d’une fête. De plus, la jeune femme a posté sur son compte Instagram personnel une photo d’elle en maillot de bain. Très vite, Ashley Deaton, la directrice du NFL lui a envoyé un message relayé par le New York Times : « Très mauvaise idée de poster une photo comme celle-là, surtout compte tenu de nos récentes conversations sur les rumeurs circulant sur vous. Cela ne plaide pas en votre faveur. Je m’attendais à ce que vous vous comportiez mieux », a écrit la directrice.

Water u doin 🌊 #pun #staysalty

A post shared by Bailey Davis (@jacalynbailey) on

Quatre jours après, Bailey Davis était licenciée pour avoir « posté des images qui suggèrent la nudité ». L’athlète qui devait rempiler pour sa quatrième année de pom-pom girl a déclaré au quotidien new-yorkais avoir décidé de porter plainte.