Nice: Thierry Marx va changer le nom de ses «pans bagnats» polémiques, la gastronomie niçoise est sauve

TRADITION RESPECTEE Le chef a répondu à la grogne des défenseurs de la cuisine nissarde, indiquant qu’il allait faire rebaptiser ses sandwichs qui ne respectent pas la recette originelle…

Fabien Binacchi

— 

Le chef Thierry Marx en octobre 2013.
Le chef Thierry Marx en octobre 2013. — MEUNIER AURELIEN/SIPA
  • Des défenseurs de la cuisine niçoise s’étaient émus de voir vendus des « pans bagnats » garnis de poulet ou de jambon.
  • Le chef Thierry Marx a décidé de changer le nom de ces sandwichs.

Les défenseurs de la cuisine niçoise ont obtenu gain de cause. Leur agacement sur les réseaux sociaux, révélé mardi par 20 Minutes, est remonté jusqu’aux oreilles de Thierry Marx. Et, pour éteindre la polémique naissante, le chef a finalement décidé de changer le nom de ses « pans bagnats » poulet au miel ou jambon-mozzarella, vendus dans un restaurant de l'aéroport de Nice.

>> A lire aussi : Les «pans bagnats» de Thierry Marx restent en travers de la gorge des défenseurs de la cuisine niçoise

France 3 Côte d'Azur, qui a pu joindre le cuisinier étoilé ce mercredi, s’est fait confirmer que les sandwiches allaient être rebaptisés. « Je comprends toujours l’émoi des personnes qui souhaitent protéger le patrimoine culinaire français. Et je vais œuvrer en ce sens, pour qu’on puisse modifier cela », a-t-il promis dans un reportage de la chaîne.

Un moyen de protéger la recette

Dans un post Facebook, Franck Viano, un passionné qui travaille sur une candidature de la cuisine niçoise au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco, s’était ému de voir la recette originelle du pan bagnat (un pain rond garni de tomates, cébettes, poivrons verts, œuf dur, fèves, artichaut violet, radis, olives noires, thon, anchois, basilic, huile d’olive, vinaigre, ail, poivre, sel et basta) ainsi bafouée.

De nombreux internautes avaient commenté la publication, réclamant notamment un moyen de protéger ce symbole de la gastronomie azuréenne.