L’ombilicoplastie, la chirurgie du nombril devient la nouvelle tendance esthétique

BISTOURIS & CO La chirurgie plastique du nombril est la quatrième la plus pratiquée au Royaume-Uni...

Naomi Mackako

— 

Nombril. Image d'illustration.
Nombril. Image d'illustration. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Si un piercing au nombril réalisé alors que vous étiez ado vous a laissé de vilaines cicatrices, si vos grossesses ont transformé votre ventre ou si vous n’aimez pas le « petit trou » qu’on vous a laissé à la naissance… Sachez qu’il existe l’ombilicoplastie et que cette chirurgie du nombril est plus que tendance aujourd’hui.

>> A lire aussi : Chirurgie et médecine esthétique: La fin d’un tabou en France?

L’opération consiste à remodeler et à redimensionner le nombril en étirant la peau qui l’entoure. On peut en changer la taille, la forme et même le rendre plus petit. Selon Glamour, la British Association of Aesthetic Plastic Surgeon (BAAPS) assure que l’abdominoplastie était la quatrième chirurgie plastique la plus pratiquée au Royaume-Uni et dans ce cadre l’acte le plus demandé est la modification du nombril (ombilicoplastie).

Les célébrités et les réseaux sociaux en cause

« J’associe ce regain d’intérêt pour le nombril parfait à la mode. Les gens montrent davantage leur ventre, particulièrement sur les réseaux sociaux », a expliqué le Docteur Esho auprès du quotidien The Independent. Si cette pratique chirurgicale qui coûte entre 2.000 et 4.000 euros est très en vogue, elle n’a cependant pas encore coiffé au poteau mammoplastie (augmentation ou réduction mammaire) qui reste la chirurgie plastique numéro un dans le cœur de Britanniques.

Et si plusieurs célébrités, telles que les sœurs Kim et Khloé Kardashian, auraient déjà eu recours à cette opération, l’accent est aujourd’hui mis sur les risques liés à une telle pratique. « Il est important de se rappeler que l’accent doit être mis sur la santé et le bonheur et non sur le "corps parfait" », alerte Liam Preston. Un responsable de la campagne Be Real de l’ONG YMCA qui s’adresse là particulièrement aux plus jeunes « extrêmement impressionnables ».