20 Minutes : Actualités et infos en direct
OCEANVIDEO. Une baleine a protégé une plongeuse menacée par un requin

VIDEO. Pacifique: Une baleine à bosse a protégé une plongeuse menacée par un requin

OCEANCette biologiste n'a pas immédiatement compris pourquoi une baleine à bosse était si tactile avec elle...
Une baleine à bosse, dont certains groupes sont encore en voie d'extinction.
Une baleine à bosse, dont certains groupes sont encore en voie d'extinction. - ATLAS PHOTOGRAPHY/SIPA
20 Minutes avec agence

20 Minutes avec agence

Alors qu’elle effectuait une sortie dans les eaux du sud de l’océan Pacifique, au large de Rarotonga (Iles Cook), une biologiste a été approchée par une baleine à bosse.

Nan Hauser, 63 ans dont vingt-huit passés à nager parmi les baleines, n’a pas immédiatement compris la raison du comportement très tactile du cétacé à son égard.

Protégée d’un requin-tigre

Comme le montre la vidéo de cet incroyable épisode, filmée par la plongeuse elle-même et relayée par le média The Independent, le mammifère marin a utilisé sa nageoire pectorale et sa tête pour entraîner la plongeuse à l’écart pendant plusieurs minutes.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

La sexagénaire a finalement découvert que l’animal cherchait à l’éloigner d’un requin-tigre qui rôdait dans la zone.

Une espèce connue pour son altruisme

Si le cétacé ne lâchait pas la plongeuse, c’était donc pour la protéger d’une attaque que cette dernière qualifie de « potentiellement mortelle ». Pour la biologiste, les images de l’interaction sont les premières jamais tournées montrant une baleine veiller à la sécurité d’un humain. Cette espèce est d’ailleurs connue pour son altruisme et sa capacité à protéger ses petits, mais aussi d’autres baleines, des phoques et des dauphins.

« Je ne touche jamais les baleines que j’étudie, sauf si elles sont malades ou échouées sur une plage », a expliqué Nan Hauser, ressortie de sa fabuleuse rencontre avec seulement quelques bleus. « Je n’avais jamais vu une baleine aussi tactile et aussi déterminée à me mettre sur sa tête, sur son ventre ou sur son dos et surtout de me glisser sous son immense nageoire pectorale. »

Sujets liés