Angleterre: Une adolescente aveugle retranscrit en photo le monde de son point de vue

PHOTOGRAPHIE La jeune Britannique de 16 ans partage ses clichés sur Instagram…

Naomi Mackako

— 

Pour ses photos, Roesie se concentre sur les couleurs plutôt que les détails que sa cécité partielle l'empêche de voir.
Pour ses photos, Roesie se concentre sur les couleurs plutôt que les détails que sa cécité partielle l'empêche de voir. — @a_blind_photographer/ Capture d'écran Instagram

Roesie Percy est une jeune adolescente passionnée de photo. Ce qui la rend particulièrement extraordinaire, c’est sa capacité à savoir exactement comment mettre en exergue la beauté de ses œuvres alors que ses capacités visuelles sont réduites.

La jeune artiste de 16 ans originaire de Bristol (Angleterre) est cliniquement aveugle. Sa vision centrale est nulle, sa vision périphérique et sa perception des reliefs limitées. « Ce que la plupart des gens discernent à 60 mètres, je ne le vois qu’à trois mètres avec mon œil gauche et à un mètre avec mon œil droit », explique l’adolescente au Huffington Post.

Une plus value

Mais sa déficience visuelle ne l’empêche pas d’être une photographe talentueuse. « Je pense que les autres photographes accordent une place primordiale aux détails. Moi qui suis incapable de les distinguer, je favorise plutôt les couleurs vives et les effets de contraste. », explique la jeune fille. Elle a fait de sa particularité une plus value et ça lui réussit.

Sur son compte Instagram, a_blind_photographer, où Roesie partage ses clichés, elle comptabilise déjà près de 1.000 abonnés. C’est dans sa ville natale du sud-ouest de l’Angleterre que la jeune artiste puise principalement son inspiration. A l’aide de son iPhone 7, elle la photographie sous tous les angles, sur la route vers la Cathedral Choir School où elle étudie, ou encore en pratiquant l’aviron au club de la ville.

S’envoler et s’imprégner

Même si elle est très attachée à Bristol, Roesie n’hésite pas à sauter dans un avion pour s’envoler vers d’autres contrées, découvrir et s’imprégner de nouveaux paysages inspirants. En octobre dernier, c’est à New York qu’elle s’est rendue.

La Grosse Pomme a été une révélation pour la jeune Britannique, qui y a capturé sa photo favorite : « J’adore celle-ci parce qu’elle est vraiment typique de New York, et que le reflet des immeubles dans les vitres est assez chouette. Les deux personnes qui ont vu que je les photographiais et se sont mises à faire des grimaces, me font aussi beaucoup rire », s’est-elle amusée.

Une vision normale

La photographe reconnaît que son handicap lui a valu de recevoir « beaucoup plus de soutien sur certaines choses », mais elle s’est toujours refusé à le considérer comme une fatalité ou une embûche. « Étant malvoyante de naissance, j’ignore totalement ce que serait ma vie avec une vision normale », ajoute-t-elle.

Encore étudiante et mineure, Roesie ne sait pas encore quelle voie professionnelle elle suivra à l’avenir. Cependant une chose est sûre, la photographie gardera une place importante dans sa vie.

En 2010, le photographe et philosophe aveugle, Evgen Bavcar a été nommé Doctor Honoris Causa pour son œuvre photographique et philosophique.