Toulouse: Il invente un meurtre pour passer l'hiver à l'abri en prison

MYTHOMANIE Un homme de 35 ans a été placé en garde à vue après s’être accusé d’un meurtre qu’il avait inventé à Cugnaux, en banlieue toulousaine…

N.S.

— 

Le trentenaire, instable psychologiquement, s'est accusé d'un meurtre pour aller en prison. Illustration.
Le trentenaire, instable psychologiquement, s'est accusé d'un meurtre pour aller en prison. Illustration. — C. Villemain / 20 Minutes

Les gendarmes de Toulouse-Mirail ont eu beau chercher : impossible de trouver la victime. Normal, il n’y en avait pas. Les militaires se sont retrouvés dans la nuit de vendredi à samedi au cœur d’un étonnant stratagème imaginé par un trentenaire de Cugnaux, dans la banlieue toulousaine, et décrit par La Dépêche du Midi.

Attirés dans le quartier du Vivier par un coup de fil annonçant un blessé parmi un groupe de jeunes visé par des tirs, les gendarmes sont tombés en pleine rue sur cet homme de 35 ans. Celui-ci s’est accusé d’un meurtre, sans plus de détails, mais l’enquête n’a rien donné. Forcément…

Problèmes psychologiques

En garde à vue, le pseudo-assassin a avoué avoir tout inventé pour se retrouver au chaud dans une cellule de prison pendant l’hiver. Connu pour des problèmes psychologiques, il devra se faire soigner et répondre de ses actes devant la justice, en mars. Mais d’ici là, l’homme a été laissé libre.