Pénurie: C'est «Le Bon Coin» pour trouver du beurre!

INSOLITE La pénurie de beurre en France a donné des idées à certains, ils revendent des mottes peu entamées ou jamais ouvertes sur le site de bonnes affaires, Le Bon Coin…

Naomi Mackako

— 

Une pénurie de beurre touche l'hexagone.
Une pénurie de beurre touche l'hexagone. — SEBASTIEN SALOM GOMIS/SIPA

Comment surfer sur la pénurie de beurre qui touche l’Hexagone depuis quelques jours ? Sur la toile certains s’en amusent et vendent leur « or jaune » sur le site de petites annonces Le Bon Coin au prix fort. Cette pénurie s’explique par une baisse de la production de lait.

« Vends une motte de beurre un peu entamée. Reste 350 grammes »

C’est ainsi que dimanche, à Plouescat en Bretagne, un homme a posté une annonce surprenante : « Vends une motte de beurre un peu entamée. Reste 350 grammes », et ce, pour la somme de « 50 euros » informe-t-il.

« J’ai diffusé cette annonce suite à un pari, je ne pensais pas qu’elle passerait ! » a confié au Télégrammele vendeur qui a souhaité rester anonyme de peur d’attirer les convoitises. Il a expliqué que l’idée lui est venue « après avoir été faire des courses, et avoir vu le rayon beurre complètement vide ». L’homme a ajouté que son annonce avait interpellé « quelques personnes », il n’a cependant pas précisé si sa « motte de beurre peu entamée » avait trouvé preneur ou non.

Des tartines et des grille-pain

Sur le site, les annonces farfelues se succèdent, ainsi on peut aussi lire : « tartine de pain superposée d’un véritable beurre demi-sel "Paysan Breton" acheté il y a moins d’une semaine » à vendre à cinq euros. L’annonceur originaire du Morbihan précise que « la tartine est passée au grille-pain » et que c’est seulement après « qu’elle [a refroid [i] qu’il a appliqu [é] le beurre. Il est donc bien dur, non coulant et applicable sur toutes autres surfaces comestibles ». Bon à savoir, dans le cas où l’acheteur voudrait le consommer autrement que sur la tartine préalablement toastée.

Dans le 15e arrondissement de Paris, un « pain de beurre de 250 gr jamais ouvert fabriqué en Bretagne, 60 % matières grasses » est lui aussi vendu pour la coquette somme de 60 euros. D’autres annonces ont été enregistrées dans le Val-d’Oise et en Seine-et-Marne.

Mardi, Stéphane Travert, le ministre de l’Agriculture a affirmé que cette pénurie de beurre « ne va pas durer » car la production de lait « va remonter ».