Etats-Unis: Une joggeuse qui fait caca dans la rue recherchée par ses voisins et la police

T'AS VU – Une coureuse du Colorado se soulage pendant son footing et ses voisins n'en peuvent plus...

P.B.

— 

Capture d'écran de la joggeuse recherchée pour défécation publique dans le Colorado.
Capture d'écran de la joggeuse recherchée pour défécation publique dans le Colorado. — KKTV

Elle est surnommée « the mad pooper », « la déféqueuse folle ». Une joggeuse de Colorado Springs, aux Etats-Unis, est recherchée par la police et fait la une des médias américains. Son crime ? Elle se soulage régulièrement sur la chaussée pendant son footing, sans honte ni même ramasser son offrande. Et ses voisins n’en peuvent plus.

Non, ce fait divers scatologique n’est pas une blague, et une habitante du quartier a confié son désarroi à la chaîne locale KKTV. Ce sont ses enfants qui ont pris la joggeuse en flagrant délit, accroupie et short baissé, devant leur maison qui fait face à un parc public. « Maman, il y a une dame qui fait caca ! » lui annoncent-ils.

« Je n’ai jamais vu ça de ma carrière »

Cathy Budde interpelle alors la coupable, pensant à un accident dû à une envie trop pressante. « Désolée », répond la joggeuse avant de repartir en courant. Et de remettre ça quelques jours plus tard, semant des kleenex sales dans son sillage. Selon la famille, cela se produit environ une fois par semaine depuis près de deux mois. Une pancarte la suppliant de s’arrêter n’a eu aucun effet.

La police a confirmé l’affaire. « Ce n’est pas normal, je n’ai jamais vu ça de ma carrière », confie le sergent Sharketti à la chaîne. Il spécule sur de possibles troubles mentaux, ou sur un cas de vengeance personnelle. Depuis, d’autres habitants du quartier ont témoigné et affirment avoir vu la joggeuse faire ses besoins devant une pharmacie et dans plusieurs jardins, alors même qu’il y a des toilettes publiques tout autour du parc.

La joggeuse s’expose à des charges de défécation en public, désormais classé comme une simple infraction passible de 60 jours de prison, ou d’attentat à la pudeur, passible de six mois de prison et de 500 dollars d’amende. Faut pas emmerder ses voisins.