VIDEO. Son fils est refusé à l'attraction «Princesse pour un jour», une mère poste une charge contre Disneyland

Princesse Noah La mère d’un garçon de 3 ans a rédigé sur son blog une lettre ouverte pour dénoncer le fait que son fils a été refusé à l’attraction «Princesse pour un jour» de Disneyland Paris…

Marie Lombard

— 

Un garçon de 3 ans interdit de se déguiser en princesse à Disneyland, sa mère écrit une lettre ouverte
Un garçon de 3 ans interdit de se déguiser en princesse à Disneyland, sa mère écrit une lettre ouverte — Michel Euler/AP/SIPA

Faut-il être obligatoirement une fille pour être une princesse ? C’est la question qu’a dû se poser Hayley McLean-Glass qui, mardi, a vu son fils de 3 ans, Noah, être refusé à l’attraction « Princesse pour un jour » de Disneyland Paris. Une attraction qui propose de maquiller, de coiffer et de déguiser les enfants en princesses Disney.

« Aujourd’hui, il n’est pas possible de réserver "Princesse pour un jour" pour un garçon », s’est effectivement vu répondre Hayley McLean-Glass, après qu’elle a envoyé un mail à Disneyland pour inscrire à ce « relooking » son fils « superfan » d’Elsa de « La reine des neiges ». Dans unelettre ouverte postée ce mardi sur son blog, Hayley dénonce la pratique et se demande « quel terrible destin » pouvait bien attendre Noah, si celui-ci s’était autorisé à porter une robe.

Un « incident isolé » cautionné par le site de Disneyland Paris

Interrogé par le Guardian, un porte-parole du parc d’attractions a assuré que Disneyland avait présenté ses excuses. Il a affirmé que « l’expérience était disponible à tous les enfants âgés de 3 à 12 ans et [qu’ils avaient] joint la famille pour s’excuser de la mauvaise information qui leur avait été donnée ».

« C’est un incident isolé », a renchéri un autre représentant interrogé par ITV, « la réponse [reçue par Hayley McLean-Glass] ne reflète pas la politique et les croyances de Dineyland Paris. »

« Réaliser le souhait de toutes les petites filles »

Si le porte-parole juge que l’information donnée par mail était erronée, elle correspondait cependant à ce qui était écrit sur le site de Disneyland Paris jusqu’à mercredi. Le parc d’attractions promettait ainsi de « réaliser le souhait de toutes les petites filles avec un maquillage et une coiffure de vraie princesse, une transformation de conte de fées qu’elles vont chérir pour toujours ». Ainsi, cette activité n’incluait pas les petits garçons. Cette formulation a toutefois changé suite à la lettre ouverte de la mère de Noah, et les "petites filles " sont devenues "enfants".

Une bonne nouvelle pour Hayley McLean-Glass ; qui insiste sur son blog, « nous avons dépensé une petite fortune dans des produits Disney pour [Noah], il met son adorée robe d’Elsa tous les jours… Il refuse même de l’enlever pour dormir. (…) S’il y a un superfan de la reine des neiges, c’est Noah ».

>> A lire aussi : Education: Pourquoi l'école française est-elle encore jugée trop sexiste?

Pourquoi n’aurait-il pas le droit de vivre son rêve ? Après tout, pointe sa mère « si une petite fille veut être un superhéros, elle peut l’être. Si elle veut être un Jedi, elle peut l’être. Elle peut-être ce qu’elle veut. »