VIDEO. L'habile stratagème de la femme du Premier ministre japonais pour ne pas avoir à parler à Trump

ASTUCE Une technique qui remonter à l'époque de la tour de Babel pour être exact...

G. N.

— 

Les couples Abe et Trump, le 12 février 2017 à Palm Beach (Floride).
Les couples Abe et Trump, le 12 février 2017 à Palm Beach (Floride). — Kentaro Aoyama/AP/SIPA

Le meilleur moyen de ne pas parler avec un étranger, ça reste de prétexter ne pas comprendre sa langue. Et c’est exactement ce qu’a fait Akie Abe, la femme du Premier ministre japonais, avec Donald Trump. L’affaire remonte au dîner du G20 à Hambourg début juillet quand Akie Abe se retrouve assise aux côtés du président américain.

« Même pas "hello" »

La suite, c’est Donald Trump qui la raconte dans une interview publiée par le New York Times mercredi 19 juillet. ce même entretien où il revient sur la poignée de main avec Macron. Voici donc ce qu’il dit :

« Trump : Donc j’étais à côté de la femme du premier ministre Abe, qui je pense est un type génial, et elle, est une femme géniale, mais elle ne parle pas anglais.

Haberman [le journaliste] : Pas du tout, c’est ça ? Zero ?

Trump : Même pas "hello".

Haberman : Ça doit être un placement étrange.

Trump : C’est dur parce que vous savez, vous rester assis là pendant..

Haberman : Des heures.

Trump : Le dîner a duré environ 1h45. »

On imagine aisément la succession de silences à table. Sauf que certains journalistes ont souligné le fait que Akie Abe se débrouille tout à fait correctement dans la langue de Shakespeare.

Le site Indy100 a d’ailleurs retrouvé une vidéo d’Akie Abe s’exprimant en anglais.

Dur pour Trump, quand même…