Carburant: Cette startup veut faire rouler les voitures au whisky

AUTOMOBILE Les matières premières utilisées dans la fermentation du whisky peuvent produire un biocarburant particulièrement efficace…

20 Minutes avec agence

— 

Une startup a fait rouler une Ford Fiesta avec les résidus de la production du whisky (illustration)

Une startup a fait rouler une Ford Fiesta avec les résidus de la production du whisky (illustration) — AMER HILABI AFP

Celtic Renewables, une start-up basée en Écosse, a une solution pour se passer des carburants fossiles.

La société spécialisée dans les biocarburants a fait rouler début juillet une voiture au Biobutanol, un carburant issu de résidus de la production du whisky, a rapporté lundi BFM.

Une Ford Fiesta pour tester ce nouveau carburant

Ce biocarburant durable « est produit à partir du "draff", les grains d’orge riches en sucre utilisés dans la fermentation pour produire le whisky, et du "pot-ale", le liquide de levure issu de la fermentation », indique la startup sur son site.

>> A lire aussi : Strasbourg: Les bateaux de Batorama sont tous passés au GTL, un carburant alternatif

Fondée en 2011 après quelques années de recherches, Celtic Renewables est parvenue à obtenir un carburant transparent qui peut remplacer directement l’essence ou le gazole.

Pour réaliser son expérience, l’équipe a rempli le réservoir d’une Ford Fiesta avec son biocarburant.

Plus efficace que les autres biocarburants

« C’est la première fois dans l’histoire qu’une voiture roule avec un biocarburant issu des résidus de la production du whisky », a expliqué Martin Tangney, chimiste et fondateur de Celtic Renewables.

En plus d’éviter de consommer un carburant issu du pétrole, le Biobutanol a l’avantage de fournir 25 % d’énergie en plus dans un litre que d’autres biocarburants. Un plein de Biobutanol permettrait donc de rouler plus longtemps.

>> A lire aussi : Recyclage: Wagabox trouve une nouvelle vie aux gaz qui s'échappent de nos ordures

Commercialisation espérée en 2019

Avec 750.000 tonnes de draff et 2 milliards de litres de pot-ale produits chaque année par l’industrie écossaise du whisky, les capacités de production sont particulièrement importantes, relève BFM.

Celtic Renewables peut espérer produire son biocarburant dans tous les pays distillant du whisky, au Royaume-Uni mais aussi au Japon. La start-up envisage de le commercialiser à partir de 2019.