Le tribunal de Bruges au bout du rouleau

Nadia Daam

— 

Le Tribunal de Bruges connaît la crise...du papier toilette. La faute à un retard de paiement s’élevant à plusieurs milliers d’euros. Le fournisseur a employé les grands moyens et a tout simplement cessé les livraisons. Les juges, procureurs, greffiers et tous les employés sont donc contraints d’apporter leur propre papier toilette.

Le fournisseur de produits de nettoyage a livré mardi un stock d'urgence d'une vingtaine de rouleaux mais, comme le fournisseur de papier toilette, il n'est plus payé depuis des mois et ses arriérés s'élèvent à plusieurs milliers d'euros. Ce n’est certes pas le cataclysme provoqué par la réforme de la carte judiciaire en France, mais on imagine tout de même l’étrange ballet qui doit se jouer dans les couloirs du tribunal, tout de robes noires et de papier rose...