VIDEO. États-Unis: Un père parcourt 4.000 km pour entendre battre le cœur greffé de sa fille décédée

HÉROÏSME Un père a parcouru 4.000 km à vélo, du Wisconsin à la Floride (Etats-Unis), pour retrouver l’homme à qui le cœur de sa fille décédée a été greffé…

Marie Lombard

— 

Une père a parcouru 4.000 kilomètre pour rencontrer le receveur du cœur de sa fille décédée
Une père a parcouru 4.000 kilomètre pour rencontrer le receveur du cœur de sa fille décédée — GILE MICHEL/SIPA

Un treck pour soulager la peine. Le 12 janvier 2017, la fille de Bill Conner, Abbey, a été retrouvée inconsciente dans une piscine de Cancún, où elle passait le winter break. Malgré tous leurs efforts, les pompiers ne sont pas parvenus à la ranimer.

Suite à l’obtention du diplôme de son fils, fin mai, Bill Conner est monté sur son vélo pour le plus long parcours de sa vie. A la seule force de ses jambes, il a parcouru plus de 4.000 kilomètres depuis sa ville du Wisconsin jusqu’à Fort Lauderdale, en Floride. « C’est ce qu’elle voudrait que je fasse » a-t-il expliqué à CBS News, car au bout du chemin, se trouvait Jack Jr. Loumonth, le jeune homme de 21 ans à qui a été transplanté le cœur de Abbey. La fille de Bill Conner s’était en effet enregistrée dès ses 16 ans au registre des donneurs d’organes, de façon à pouvoir sauver la vie de personnes malades le jour de son décès.

>> A lire aussi : Pourquoi certains refusent de donner

« J’ai pu retrouver ma fille »

« Il ne restait plus que 10 jours à vivre » à Jack Jr. Loumonth, selon Bill Conner. Le jeune homme avait subi une attaque cardiaque et avait désespérément besoin d’une greffe de cœur. En arrivant à Fort Lauderdale le 18 juin, le père de Abbey a longuement pris le miraculé dans ses bras. Ce dernier lui a ensuite tendu un stéthoscope afin qu’il puisse écouter le cœur de sa fille battre dans sa cage thoracique.

>> A lire aussi : Transplantations: 2015, l’année «exceptionnelle» du don d’organes

« Elle m’a sauvé et je ne peux pas lui rendre cela, a déclaré Jack à CBS, je voudrais pouvoir mais je ne peux pas, tout ce que je peux faire c’est envoyé mon amour à sa famille. » Le père d’Abbey, ému, a semblé trouver un peu de réconfort dans cette rencontre : « J’étais heureux pour Jack et sa famille, et en même temps, j’ai pu retrouver ma fille. »

Pour lui le périple n’est pas fini, car 4 des organes de Abbey ont été greffés à d’autres personnes, et seul Jack a répondu à son appel de rencontre. Peut-être le papa continuera-t-il à gravir les kilomètres afin de serrer dans ses bras les malades que sa fille a sauvés.