VIDEO. Homosexualité et église mormone ? Le coming-out d'une fillette ravive le débat

HOMOSEXUALITE La vidéo d'une fillette mormonne interrompue en plein coming-out public ramène au débat sur la compatibilité entre l'église Jésus-Christ des saints des derniers jours et homosexualité...

Marie Lombard

— 

Le temple mormon de Salt Lake City
Le temple mormon de Salt Lake City — Rick Bowmer/AP/SIPA

Elle bouscule les principes de l’église mormone. Habitante de L’Utah (Etats-Unis), Savannah, 12 ans, a pris la parole en mai pour faire son coming out. Dans une vidéo prise par des amis de la famille et publiée récemment, on la voit témoigner devant sa communauté religieuse. « Mes parents n’ont pas tout raté lorsqu’ils m’ont donné des yeux marron, ou quand je suis née chauve » dit-elle « Ils n’ont pas tout raté quand ils m’ont donné des tâches de rousseurs ou quand ils m’ont faite pour être lesbienne. Dieu m’aime comme je suis (…) aucune part de moi n’est une erreur. »

La jeune fille continue : « j’espère me marier et avoir une famille », mais, quelques secondes plus tard, le micro est coupé et un responsable lui demande de s’asseoir.

>> A lire aussi : Brésil: Un missionnaire mormon inflige une sévère correction à un voleur de rue

Rien d’étonnant à ce que la fillette rousse ait été interrompue en plein coming out, car l’église mormone, celle de Jésus-Christ des saints des derniers jours, est ouvertement hostile à l’homosexualité. Son site officiel déclare d’ailleurs que « les relations sexuelles sont réservées à un homme et une femme mariés et qui se sont promis une complète loyauté l’un à l’autre. Les relations sexuelles entre un homme et une femme non mariés, ou entre des gens du même sexe, viole l’une des plus importantes lois de notre père aux cieux ».

>> A lire aussi : Quelle est la place des mormons en France?

« Dieu aime tous ses enfants » ?

Officiellement, les membres ayant des « penchants pour le même sexe » sont les admis dans l’église, cette attraction « étant une réalité complexe et une partie de l’expérience humaine », mais ils doivent rester célibataires et risquent d’être excommuniés s’ils se marient. Autrement dit, l’attirance homosexuelle « intériorisée » est tolérée. La mère de Savannah, en désaccord avec cette vision, a déclaré à CNN avoir choisi de soutenir sa fille et de quitter l’église.

>> A lire aussi : Le gourou mormon polygame Warren Jeffs dans un état critique après avoir refusé de s'alimenter

Nombreux ont été les mouvements et gay pride à vouloir réconcilier l’église Jésus-Christ des saints des derniers jours avec l’homosexualité depuis les années 2000. Dans les rangs de l’église mormone, et particulièrement dans la communauté religieuse de l’Utah, où les mariages gay sont non seulement interdits mais non-reconnus si contractés dans d’autres états, des voix se sont élevées pour clamer que « Dieu aime tous ses enfants », à l’instar de la petite Savannah. L’église, qui a réaffirmé ses positions hostiles aux mariages homosexuelles en 2015, ne semble pas prête à transiger sur la question.