Côtes-d’Armor: Des centaines d'araignées de mer débarquent sur une plage de la baie de Saint-Brieuc

GROSSE FRAYEUR La scène, surréaliste, a donné des frissons aux arachnophobes...

20 Minutes avec agence

— 

Des araignées de mer pêchées au large des côtes normandes (Calvados), le 11 décembre 2016 (illustration).
Des araignées de mer pêchées au large des côtes normandes (Calvados), le 11 décembre 2016 (illustration). — GILE MICHEL/SIPA/1612221433

Des centaines d’araignées de mer se sont échouées ce mercredi matin sur la plage des Rosaires, à Plérin (Côtes-d’Armor). Selon Ouest-France, ce drôle de débarquement serait dû à la tempête qui a secoué le littoral breton le week-end dernier et aurait été fatale aux crustacés. Tous ont été déposés sur la plage par la marée descendante.

« Les araignées prolifèrent »

Si la scène a surpris de nombreux promeneurs, les pêcheurs, eux, ne semblaient pas étonnés : la baie de Saint-Brieuc regorge en effet d’araignées de mer. « Les araignées prolifèrent », a expliqué Grégory Métayer, patron-pêcheur à Saint-Quay-Portrieux.

 

>> A lire aussi : Bretagne: Un pêcheur remonte un homard bleu dans ses filets en baie de Saint-Brieuc

 

Les pêcheurs privilégient la capture des mâles, qui sont bien plus gros que les femelles et qui se vendent bien mieux. A cet effet, ils utilisent des maillent plus grosses pour leurs filets. Si bien que les femelles tapissent les fonds en surnombre. Et régulièrement, quand le vent souffle de nord-ouest, comme ces derniers jours, des centaines d’araignées viennent s’échouer sur la plage.

Une surpopulation qui fait le bonheur des pêcheurs

L’abondance du crustacé est une bonne nouvelle pour les pêcheurs qui vivent de sa vente, mais d’autres en subissent les conséquences. C’est le cas des chalutiers qui remontent du poisson. Ils peuvent souvent se retrouver avec un trop grand nombre d’araignées de mer dans leurs filets.

Quand deux tonnes d’araignées sont emprisonnées, il est même parfois impossible de remonter le chalut.