VIDEO. Afrique du Sud: Deux serpents mortels s'affrontent sur un terrain de golf

ANIMAUX Des joueurs de golf sud-africains ont eu une drôle de surprise...

Marie Lombard

— 

Deux mambas noirs se sont «battus» sur un parcours de golfe
Deux mambas noirs se sont «battus» sur un parcours de golfe — ARDEA/MARY EVANS/SIPA

Un ballet mortel. Alors qu’ils s’entraînaient au golf près du parc national sud-africain Kruger, des joueurs ont assisté à un combat entre deux mambas noirs, serpents dont la morsure peut-être mortelle. Présente ce jour-là sur la pelouse, Cara Treherne a témoigné au site LatestSightings.com de l’étrange scène qu’elle avait pu observer.

« J’ai vu un mouvement du coin de l’œil, raconte-elle. A première vue, j’ai cru que c’était un cobra (…) mais après une inspection plus minutieuse, j’ai vu que c’était deux mambas. » Les deux reptiles entrelacés dans un duel farouche s’étant rencontrés au niveau du quatrième trou du parcours, les joueurs de golf ont eu bien du mal à continuer leur partie.

>> A lire aussi : VIDEO. Mexique: Quand un serpent s'incruste dans la cabine d'un avion

Cara Treherne et ses amis ont tenu à observer le combat des serpents, événement très rare : « Nous nous sommes approchés et nous avons regardé. J’ai appelé mon mari qui était à la maison pour ramener notre fils. » Le ballet des mambas a pris fin quelques minutes plus tard et les serpents se sont séparés avant de retourner dans les champs avoisinants. Le groupe a alors repris son parcours.

Toutefois, Cara Treherne a confié à LatestSightings.com qu’il avait été difficile de se concentrer sur les autres étapes du jeu. « Je sens que c’était une observation unique dans une vie », s’est-elle enthousiasmée avant de conclure : « J’aurais juste aimé avoir une meilleure caméra avec moi. »

>> A lire aussi : Etats-Unis: Elle coince un serpent dans son oreille

Selon des experts du parc à serpents du Cap (Afrique du Sud) interrogés par News 24, ces combats de serpents signalent « une dispute territoriale possiblement liée à une femelle ». La rencontre, bien que violente, n’aurait pourtant pas pu se finir avec la mort par empoisonnement d’un des deux reptiles qui ne se mordent pas. « C’est comme un combat de sumos », racontent ainsi les experts. « On pousse et on bouscule et éventuellement le plus fort gagne. »