Royaume-Uni: Quand la voiture de Jeremy Corbyn écrase le pied d'un cameraman de la BBC

ACCIDENT Alors qu'une réunion des membres du Labour se tenait aujourd'hui, la voiture de Jeremy Corbyn, chef du parti, a écrasé le pied d'un journaliste de la BBC...

Marie Lombard

— 

La voiture de Jeremy Corbyn a roulé sur le pied d'un cameraman de la BBC ce mercredi
La voiture de Jeremy Corbyn a roulé sur le pied d'un cameraman de la BBC ce mercredi — Hinchliffe/LNP/Shutters/SIPA

Une affaire pour Scotland Yard. Ce jeudi à l’Institut de l’ingénierie et de la technologie de Londres, 80 membres du Labour se sont réunis afin de déterminer le programme de leur parti, censé être officiellement révélé mardi prochain en vue des élections parlementaires anticipées qui se tiendront le 8 juin. Jeremy Corbyn, le chef du parti, a bien entendu assisté à la réunion.

>> A lire aussi : Grande-Bretagne: Le Labour bat le chef de l’Ukip dans un bastion pro-Brexit aux législatives partielles

Toutefois alors que sa voiture, escortée par des gardes de l’unité de protection, entrait dans le bâtiment place Savoy, une des roues a écrasé au passage le pied d’un cameraman de la BBC qui se trouvait dans la cohue des journalistes présents. Ainsi, selon The Guardian, les doigts de pied du journaliste Giles Wooltorton ont été généreusement écrabouillés par le pneu avant gauche du véhicule, ce qui a conduit la police à signaler l’incident ce matin à 11 heures 20. Scotland Yard a lancé une enquête.

Une fuite révélatrice des divisions du Labour

Le malheureux cameraman a pour sa part été amené directement à l’hôpital dans le sud de Londres alors que son pied commençait à gonfler. Ses blessures seraient cependant benignes et son pronostic vital n’est pas engagé.

Les membres du Labour se réunissaient aujourd’hui en catastrophe pour établir une version finale de leur manifeste. En effet, alors que les programmes de chaque parti ne sont censés être dévoilés que le mardi 16 mai, un brouillon de celui des travaillistes a été envoyé anonymement dans la nuit de mercredi à certains médias tels que le Guardian, le Daily Mirror et le Telegraph. Une enquête est en cours à l’intérieur du parti afin de déterminer qui a pu envoyer ce brouillon.

>> A lire aussi : Grande-Bretagne: Jeremy Corbyn réélu à la tête d'un Labour plus divisé que jamais

Au-delà de la révélation imprévue du manifeste du Labour, la presse britannique relève que cette fuite témoigne des profondes divisions qui fragilisent le parti travailleur, notamment au sujet duBrexit. Selon un sondage du Telegraph publié le 10 mai, le parti conservateur de Theresa May serait par ailleurs en tête de la course aux élections parlementaires, avec 46.9 % des intentions de vote, suivi de loin par les travaillistes qui rassemblent 28.5 % des intentions de vote.