Canada: L'eau potable est soudain devenue rose à Onaway

SANTE Ce lundi, les habitants de la ville canadienne de Onaway ont vu de l’eau rose couler de leurs robinets. Celle-ci a été contaminée au permanganate de potassium…

Marie Lombard

— 

L'eau rose de Onaway sortant du robinet ludni
L'eau rose de Onaway sortant du robinet ludni — Screeshot Youtube.com

Un scandale qui rappelle désagréablement celui de Flint dans le Michigan, où les eaux étaient contaminées au plomb depuis 2014. Comme le démontre une vidéo filmée à Onoway au Canada, les habitants de cette ville qui en compte 900 se sont réveillés lundi avec une drôle de surprise qui les attendait dans leurs éviers.

L’eau du robinet, d’habitude claire et limpide, avait pris une teinte rose fuchsia pour le moins chimique pendant la nuit. Nombre d’habitants, en l’absence d’informations de la part de la mairie, se sont rués au supermarché acheter des pacs de bouteilles d’eau.

>> A lire aussi : Flint: Plainte contre le Français Veolia dans le scandale de l'eau contaminée

Il leur a fallu attendre 24 heures avant que le maire d’Onoway publie un communiqué pour les rassurer. Dale Krasnow a ainsi expliqué que la coloration rose bonbon n’était en réalité due qu'« au traitement des eaux usées de la ville, réalisé à l’aide de permanganate de potassium ». Un incident causé par une valve mal fermée aurait alors permis à ce produit de converger vers le réseau de distribution d’eau d’Onaway. Le maire, rassurant, a cependant déclaré que les habitants « ne couraient aucun risque », mais la couleur de l’eau demeure cependant peu engageante.

L’Agence de santé de l’Alberta a pour sa part mis en garde les personnes ayant une peau sensible, car le permanganate de potassium peut provoquer des irritations.

>> A lire aussi : A Flint, Obama boit de l'eau pour rassurer les habitants

Malgré l’absence de danger signifiée par le maire, cette altération de l’eau potable par une substance chimique fait resurgir les fantômes des événements survenus à Flint dans le Michigan entre 2014 et 2016. Pour des raisons budgétaires, les autorités locales avaient décidé de puiser l’eau potable dans la rivière de la ville au lieu de l’acheter à la ville de Détroit. Seulement le système de distribution vieillissant s’est corrodé avec le passage de l’eau provenant de la rivière, libérant dans le liquide du plomb.

Cette situation a amené à plusieurs plaintes déposées par des citoyens souffrant de maladies liées à la présence de plomb dans leur organisme et à l’instauration d’un état d’urgence sur la zone par le gouverneur en 2016.