Les Argentines tous seins dehors pour le topless

MACHISME L'expulsion de femmes bronzant topless sur une plage est à l'origine de cette manifestation des Argentines contre le machisme...

Marie Lombard

— 

Les Argentines ont défilé topless, mardi
Les Argentines ont défilé topless, mardi — Natacha Pisarenko/AP/SIPA

En Argentine, le topless est le nouveau cheval de bataille des femmes. Tout a commencé le 28 janvier, quand trois baigneuses qui bronzaient seins nus sur une plage proche de Buenos Aires ont été délogées par une vingtaine d’agents de police. Ces derniers avaient été prévenus par un estivant sous prétexte que leur nudité était « une atteinte à la pudeur ». La loi argentine prévoit en effet des contraventions pour ceux « qui pratiquent, ou font pratiquer à d’autres, des exhibitions obscènes exposées à la vue involontaire de tiers ». De là à affirmer que la pratique du topless est obscène…tout est question d'interprétation.

Attention, des images de nudité sont susceptibles de choquer les plus jeunes

>> A lire aussi : VIDEO. Argentine: Trois femmes seins nus expulsées d'une plage, la polémique enfle

« Mes seins ne sont pas un problème, ton regard si ! »

Une vidéo prise au moment des faits a fait le tour des réseaux sociaux et c’est ainsi que de nombreuses femmes se sont regroupées à Buenos Aires, mardi, pour manifester contre l’interdiction du topless, considérée par beaucoup comme une restriction machiste. Sur leurs poitrines pour la plupart dénudées s’étalaient des slogans tels que « Mes seins ne sont pas tes affaires » ou « Mes seins ne sont pas un problème, ton regard, si ! »

Le juge saisi par l’estivant délateur a classé sans suite sa plainte, se plaçant de fait du côté des baigneuses. Il a par ailleurs appellé la police à la « prudence » car « le fait qu’une femme soit seins nus ne constitue pas un acte qui cause un préjudice à des tiers et ne concerne donc pas les magistrats ». Certains Argentins n'ont décidément pas froid aux yeux.