Décret anti-immigration: Une photo symbolisant l'opposition au décret de Donald Trump devient virale

ETATS-UNIS Pris lors d'un rassemblement à l'aéroport de Chicago, le cliché montre deux familles, une juive et une musulmane, unies dans la protestation...

20 Minutes avec agence

— 

Un cliché pris le 30 janvier 2017 à l’aéroport O’Hare de Chicago (Etats-Unis) par un photojournaliste du Chicago Tribune a massivement séduit les internautes. Il illustre l’unité et la diversité des citoyens américains protestant contre le décret anti-immigration signé par le président Donald Trump.
Un cliché pris le 30 janvier 2017 à l’aéroport O’Hare de Chicago (Etats-Unis) par un photojournaliste du Chicago Tribune a massivement séduit les internautes. Il illustre l’unité et la diversité des citoyens américains protestant contre le décret anti-immigration signé par le président Donald Trump. — Capture d'écran / Twitter

Un cliché pris ce lundi à l’aéroport O’Hare de Chicago (Etats-Unis) par un photojournaliste du Chicago Tribune a massivement séduit les internautes. Il illustre l’unité et la diversité des citoyens américains opposés au décret anti-immigration signé vendredi par le président Donald Trump.

Sept pays majoritairement musulmans concernés

Le texte, qui prive les ressortissants de sept pays majoritairement musulmans de leur droit d’entrer aux Etats-Unis même s’ils remplissent les conditions légales, a généré de très vives réactions. Les opposants organisent des manifestations dans les aéroports où sont retenues certaines personnes concernées par la nouvelle interdiction.

La photo-symbole de Chicago montre deux enfants, un juif et une musulmane, portant respectivement une kippa et un voile, échanger un regard. Juchés sur les épaules de leurs pères, les jeunes protagonistes brandissent des pancartes avec des messages pacifistes.

>> A lire aussi : Décret anti-immigration: Starbucks, Uber et d'autes grandes entreprises américaines répondent à Trump

« La haine n’a pas sa place ici »

La petite fille tient le mot « Amour » et le jeune garçon la phrase « La haine n’a pas sa place ici ». Les deux pères, eux, brandissent des panneaux sur lesquels on peut lire « Empathie » et « On a déjà vécu ça. Plus jamais ça. Les juifs contre l’interdiction ».

Le site internet du quotidien de Chicago révèle que la petite fille, Maryem Mildirim, est âgée de 7 ans. Son camarade de manifestation, Adin Bendat-Appell, a lui 9 ans. Son père est rabbin. Les deux familles ont prévu de se retrouver prochainement autour d’un dîner. En attendant, leur photo avait ce mercredi été partagée plus de 10.000 fois sur Twitter et recueilli plus de 17.000 « j’aime ».