Pays-Bas. Un zoo crée un Tinder pour orangs-outans

ANIMAUX Un zoo néerlandais a mis au point une technique permettant aux orangs-outans de choisir leur partenaire sur Internet…

Marie Lombard

— 

Aux Pays-Bas, un
Aux Pays-Bas, un — STEVENS FREDERIC/SIPA

Voilà qui devrait aider les orangs-outans à trouver les guenons de leurs cœurs. Le zoo De Apenheul aux Pays-Bas a inventé un système pour aider les primates à se choisir un ou une partenaire… en ligne. Cette nouveauté devrait permettre d’accroître le nombre d’accouplements entre mâles et femelles de cette espèce.

Booster la procréation en captivité

Car les rencontres entre orangs-outans dans le cadre de programmes de procréations «peuvent s’avérer très compliquées», explique le comportementaliste du parc Thomas Bionda àRTBF, et il arrive souvent qu’un animal soit ramené dans son zoo d’origine sans s’être accouplé.

Dans le cadre de cette nouvelle méthode les singes sont appelés à réagir à des photos de leurs congénères présentées sur une tablette tactile. Selon Thomas Bionda, ils adoptent une attitude tantôt neutre, tantôt agressive face aux clichés. «Après avoir vu la photo, les singes doivent appuyer sur un point sur l’écran. Leur capacité de réaction est ainsi mesurée», raconte-il.

Des primates sensibles à l’épouillage

Les premiers résultats sont formels : selon le parc les primates sont particulièrement sensibles aux photos de leurs congénères ayant un comportement sexué ou se cherchant les poux. Tous les goûts sont dans la nature.

Ce «Tinder des orangs-outans», qui pourrait permettre de booster la reproduction des orangs-outans, a toutefois dû être interrompu après que la femelle Samboja, manifestement peu charmée par ses prétendants, a démoli la tablette tactile.