Siberie : Un jeu télévisé à la «Hunger Games» pour tuer et violer... en vrai

LE MONDE EST FOU Un homme d'affaire russe propose une émission «Hunger Games» dans laquelle les candidats pourront tuer et violer pour de vrai. Ou quand la fiction aurait du rester fiction...

Marie Lombard

— 

Le jeu télévisé Game Winter propose un Hunger Games en pleineSibérie
Le jeu télévisé Game Winter propose un Hunger Games en pleineSibérie — Screeshot Game2winter.ru

« Se battre, violer, tuer » pour de vrai… Mais juste pour un jeu télévisé ? C’est le projet que propose le riche homme d’affaires Yevgeny Pyatkovsky pour juillet 2017. L’enjeu de l’émission télévisée «Game Winter » sera celui-ci : 30 candidats, 15 hommes et 15 femmes, doivent survivre en pleine Sibérie sauvage pendant 9 mois, avec à la clé 1,6 milliards de dollars pour le ou les vainqueurs.

Les participants devront avoir au moins 18 ans, être « en bonne santé mentale » et surtout -surtout- payer 158.000 euros. Comme dans Hunger Games, ils seront filmés 24h/24 et 7j/7 car 2.000 caméras seront disposées sur la zone de 900 hectares. Lâchés dans la forêt et équipés seulement d’un couteau chacun, ils devront par la suite se débrouiller pour survivre au milieu des loups sauvages, des ours et à une température pouvant descendre jusqu’à -40° en hiver. Sympa.

Mais le pire est à venir. Les règles du jeu, communiquées par The Siberian Time, sont claires et succinctes : « Tout est permis : se battre, l’alcool, tuer, violer, fumer, tout. » Et en cas de pépin, un hélicoptère débarquera seulement au bout de 30 minutes, se faire soigner signifiant l’abandon du participant.

« Tout est autorisé » et la prison aussi

Le projet a déjà fait beaucoup parler de lui car, en dehors du fait que le jeu frise l’inhumanité et que les volontaires pour y participer risquent d’être de dangereux criminels jusqu’ici canalisés, il est contraire à la loi russe. En effet, si le règlement précise que tout est permis y compris les actes les plus barbares, la police russe quant à elle est autorisée à arrêter les auteurs de ces crimes et délits. Et comme le moindre mouvement des candidats sera filmé, ils ne pourront pas échapper aux yeux des autorités. Que de contradictions.

>> A lire aussi : Russie: D’étranges boules de neige apparaissent en Sibérie

Donc le jeu sera suivi en cas d’exaction de quelques mois voire de quelques années de prison (s’il n’est pas tout bonnement interdit pour incitation à commettre des crimes et délits). En tout cas, sur le site game2winter.ru  et sur la page Facebook les participants ont commencé à s’inscrire et ils n’ont pas vraiment l’air d’être des enfants de chœur…