Le Japon étiquette les personnes âgées séniles pour mieux les retrouver

RETRAITÉS =DANGER Une ville japonaise proche de Tokyo a entrepris d’étiqueter les personnes âgées séniles avec un code-barres pour qu’on puisse les identifier si elles se perdent…

Marie Lombard

— 

Des étiquettes d'identification pour éviter de perdre les personnes âgées japonaise
Des étiquettes d'identification pour éviter de perdre les personnes âgées japonaise — TOSHIFUMI KITAMURA / AFP

Une drôle de solution pour ne pas perdre papi. Une société d’Iruma, une ville située au nord de Tokyo, a eu l’idée de créer des autocollants présentant un code-barres qui sert à identifier les personnes âgées atteintes de démence et perdues. Ces étiquettes, destinées à être collées sur un ongle, aideront la police à trouver la mairie dont dépend le malade, son numéro de téléphone mais également son identité afin de prévenir les proches, selon le service d’assistance sociale de la ville interrogé par l’AFP.

«Pouvoir fixer ce code sur un ongle est un grand avantage» a déclaré un responsable municipal à l’AFP, «Il existe déjà des étiquettes d’identité fixées sur certains vêtements et chaussures mais les gens ne les portent pas toujours». De plus, les étiquettes peuvent rester deux semaines sans se décoller.

>> A lire aussi : Japon: Les seniors incités à rendre leur permis de conduire en échange de bons de réduction

Des mesures pour gérer les déficiences mentales d’une population vieillissante

La population japonaise est vieillissante, comme le prouve le recensement publié le 26 février 2016 et qui révèle qu’un tiers de la population a plus de 65 ans. Dans ce contexte, le gouvernement doit faire face notamment à un nombre croissant d’accidents de voiture impliquant des personnes âgées, car 17 millions des plus de 65 ans ont encore leur permis. Une initiative lancée le 25 novembre dernier par les forces de l’ordre de la préfecture centrale d’Aichi propose d’ailleurs aux personnes âgées une ristourne de 15 % sur le prix des bols de nouilles contre l’abandon définif du permis. Les étiquettes à codes-barres semblent alors n'être une énième mesure pour gérer les difficultés de la population retraitée.