Les Chinois construisent une réplique du Titanic... qui ne verra pas la mer

OHE MATELOT Le groupe énergétique chinois Seven Star Energy Investment a entrepris mercredi de construire une réplique terrestre du Titanic qui sera une animation d'un parc d'attraction du Sichuan...

Marie Lombard

— 

Une compagnie énergétique chinoise construit une réplique du Titanic pour un parc d'attraction
Une compagnie énergétique chinoise construit une réplique du Titanic pour un parc d'attraction — Erik Pendzich/Rex / Rex/REX/SIPA

« Il était un petit navire qui n’allait ja-ja-jamais naviguer ohé ohé ». Une seconde vie pour le Titanic : c’est le projet d’un chantier naval chinois, qui a entrepris mercredi la construction d’une réplique grandeur nature du Titanic. Selon l’AFP, le paquebot mesurera 269 mètres de long et 28 de large, c’est-à-dire les exactes dimensions du modèle original, et comprendra une salle de bal, un théâtre, une piscine et des cabines de première classe.

>> A lire aussi : Titanic: Un biscuit d'un canot de sauvetage devient le plus cher du monde

Mais, contrairement au paquebot qui a coulé dans l’Atlantique en 1912 en provoquant la mort de 1.500 personnes, ce navire ne prendra pas la mer. Il a été imaginé en 2014 par le groupe énergétique chinois Seven Star Energy Investment pour devenir l’animation centrale d’un parc de loisir situé au beau milieu de la campagne du Sichuan, selon l’agence Chine nouvelle. Les visiteurs seront invités à se balader dans le paquebot.

>> A lire aussi : Une réplique exacte du «Titanic» pourrait prendre la mer en 2018

Le lancement de la construction des premières pièces dans la province du Hubei, a donné lieu mercredi à une cérémonie en présence de l’ancien ministre britannique et ex-commissaire européen Peter Mandelson, selon le site Tencent.

Ce projet en rappelle un autre, lancé en 2012 par le milliardaire australien Clive Palmer, qui prévoyait la construction d’un nouveau Titanic capable de voguer sur les flots. Mais il semble que le projet ait coulé suite à des problèmes de financement.