Un artisan américain transforme les cendres de défunts en poteries
Un artisan américain transforme les cendres de défunts en poteries — Chronicle Cremation Designs

WTF

Etats-Unis: Un artisan propose de transformer les cendres d'un proche défunt... en poterie

Un artisan du Nouveau-Mexique propose de transformer les cendres de proches disparus et incinérés en céramique afin de créer des bols, tasses, luminaires...

« Rien ne se perd, rien ne se créer, tout se transforme ». De cette phrase prononcée un jour par Antoine Lavoisier, Justin Crowe, un artisan de Santa Fe au Nouveau-Mexique, a fait son mantra. Bouleversé il y a quelques années par la mort de son grand-père, il a décidé de l’honorer autrement que par des visites au cimetière.

« Une opportunité unique s’entourer de la mémoire de quelqu’un »

C’est ainsi que l’artisan, fondateur en octobre 2016 de Chronicle Cremation Designs, a entrepris de fabriquer des tasses, des mugs et des assiettes avec une céramique faite à base des cendres de proches décédés et incinérés. Car après tout, « la porcelaine à la cendre d’os est faite avec à peu près 30 % d’os d’animaux » rappelle-t-il, interrogé par LCI. Dans cette optique « Utiliser de vrais os à l’intérieur d’un objet familier semblait être un concept parfait ». Une façon insolite de « côtoyer » ses proches dans la vie quotidienne et de raviver leur souvenir dès le café du matin.

>> A lire aussi : Une première prothèse en céramique chargée d'antibiotiques posée avec succès

Pour environ 180 euros, un proche endeuillé peut donc s’offrir de la vaisselle, un bijou ou même un petit luminaire fait à partir d’un cher disparu. Les cendres reçues sont mélangées dans une préparation d’argile, de silex et de feldspath puis modelées. Un procédé qui en choque quelques-uns : « Nous recevons des critiques et nous comprenons que notre procédé soit perçu comme surprenant ou peu conventionnel, mais nos produits apportent une opportunité unique pour les gens de s’entourer de la mémoire de quelqu’un qu’ils ont aimé », raconte-il à LCI.

>> A lire aussi : Drôme: Elle trouve une dent en céramique dans un pot de rillettes

En France, la commercialisation des cendres humaines est interdite

Justin Crowe est en tout cas chanceux que la législation aux Etats-Unis autorise les citoyens à acheter, vendre et posséder des restes humains dans la plupart des Etats.

Mais il n’est pas près de conquérir le marché français, car en France le commerce des produits du corps humain est formellement interdit par l’article 16-1 du Code civil qui dispose que « Le corps humain, ses éléments et ses produits ne peuvent faire l’objet d’un droit patrimonial ». Le café dans les cendres du grand-père, ce n’est pas encore pour aujourd’hui.