Une femme hospitalisée avec une boule de cheveux énorme dans l’estomac

CHIRURGIE Dans un rapport publié ce jeudi 6 octobre, des médecins donnent le récit de l’opération d’une femme arrivée à l’hôpital avec une boule de cheveux de la taille d’une noix de coco dans l’estomac...

Marie Lombard

— 

Durant une opération chirurgicale, les médecins ont trouvé une boule de cheveux dans l'estomac d'une femme
Durant une opération chirurgicale, les médecins ont trouvé une boule de cheveux dans l'estomac d'une femme — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Le Docteur House lui-même se serait sans doute arraché les cheveux en essayant de résoudre ce cas médical. Des médecins américains ont publié ce jeudi un compte rendu médical sur le site BJM. A son arrivée à l'hôpital, une femme âgée de 38 ans, sujette à des nausées, présentait un abdomen proéminent.

>> A lire aussi : Russie: Avec ses cheveux très (très) longs, elle se prend pour Raiponce

La digestion bloquée par des cheveux

Au cour de la prise en charge, les médecins ont découvert que la patiente avait subi une perte de poids de 7 kg ses 8 derniers mois, et que son appétit avait diminué depuis un an. Les tests ne donnant aucun résultat probant, les professionnels se sont décidés à l’opérer.

C’est alors qu’ils ont découvert, nichée dans l’estomac de la femme, une boule de cheveux d’environ 15 centimètres de circonférence faisant obstacle à la digestion des aliments. A cette première trouvaille stupéfiante s’est ajoutée celle d’une seconde boule de cheveux, cette fois-ci dans l’intestin.

>> A lire aussi : Le gène qui donne des cheveux blancs a été identifié (il s'appelle IRF4)

Une maladie psychique rare

Après avoir retiré les cheveux, les médecins ont prononcé leur diagnostic : la patiente souffre d’une maladie très rare appelée la trichophagie, un trouble du contrôle des impulsions qui consiste à manger ses cheveux ou ses cils. Aussi appelée syndrome de Raiponce en rapport avec la princesse à la longue chevelure, cette anomalie est liée à des troubles psychiques qui apparaissent le plus fréquemment chez les enfants et les adolescents.

Seuls 88 cas sont aujourd’hui recensés dans le monde selon les médecins ayant rédigé le rapport. La maladie n’a toutefois du conte féerique que le nom, car une fois les cheveux avalés, l’estomac humain est incapable de les digérer. La femme s’est depuis remise de son opération, mais la leçon a certainement été très dure à avaler.