La première ministre norvégienne est accro à «Pokémon Go»

Pokémon Le première ministre norvégienne Erna Solberg a été repéré ce mardi 4 octobre en train de chasser les Pokémon durant un débat parlementaire national...

Marie Lombard

— 

Le première ministre norvégienne Erna Solberg joue à Pokémon Go durant un débat parlementaire
Le première ministre norvégienne Erna Solberg joue à Pokémon Go durant un débat parlementaire — SIPANY/SIPA

Les Norvégiens pourraient se réjouir d’avoir à la tête de leur gouvernement une politicienne dans l’air du temps, pro des jeux sur smartphone et notamment du jeu de réalité augmentée Pokémon Go. Mais la première ministre Erna Solberg n’a pas bien choisi son moment : ce mardi 4 octobre, c’est en plein débat parlementaire que la politicienne a été pincée en train de chasser des Pokémon. Si les médias norvégiens ont pris le parti d’en rire, nul doute que certains citoyens ont dû grincer des dents en voyant que la cheffe de leur gouvernement faisait passer les Pokémons avant la politique d’Etat.

>> A lire aussi : Dix histoires folles, drôles et géniales autour de «Pokémon GO»

Les Pokémon sont partout au Parlement

Erna Solberg peut heureusement compter sur un soutien sans faille de la part de certaines personnalités politiques norvégiennes. Trine Skei Grande, la cheffe du parti libéral norvégien, a ainsi montré son soutien à Solberg sur Twitter : « Nous les femmes, sommes capables de faire deux choses en même temps. » Cela dit la libérale n'est pas impartiale puisqu’ elle-même avait été surprise en train de chasser Pikatchu et Ronflex lors d’une réunion en août sur la sécurité du pays.

La frénésie Pokémon est donc généralisée au Parlement norvégien, qui gagnerait à laisser les Rondoudou et autres Rattatac à la porte le temps des débats