Le type «le plus détesté des Etats-Unis» propose une enchère pour le frapper

MASOCHISME Martin Shkreli, qui avait choqué les Américains en augmentant le prix d'un médicament, cultive son image...

O. P.-V.

— 

Le spéculateur du médicament, Martin Shkreli, lors d'une audition au Congrès américain, le 4 février 2016.
Le spéculateur du médicament, Martin Shkreli, lors d'une audition au Congrès américain, le 4 février 2016. — S.WALSH/AP/SIPA

Drôle de bonhomme. L’Américain Martin Shkreli, un gestionnaire de fonds d’investissement, se complaît dans son image d’homme « le plus détesté des Etats-Unis » depuis qu’il a multiplié par 50 le prix d’un médicament pour lutter contre le SIDA, le Daraprim (le comprimé est passé de 13,5$ à 750$ à l’unité). Lundi soir, il a proposé sur Twitter de se laisser frapper par la personne qui enchérira le plus en réponse à son message.

Selon lui, cette offre a pour but d’aider le fils d’un ami qui est décédé. Les réactions n’ont pas été positives, vu le pedigree du spéculateur. Outre son augmentation cynique du prix du Daraprim, Martin Shkreli, 33 ans, a fait en sorte d’être apprécié de tous en s’offrant en décembre 2015 l’unique exemplaire du dernier album du Wu-Tang Clan, et en proposant dans le même ordre d’idée 10 millions de dollars à Kanye West pour être le seul à écouter The Life of Pablo, le dernier disque du rappeur (contrairement au Wu-Tang, West a eu le bon goût de refuser).

>> A lire aussi : Le spéculateur du médicament, Martin Shkreli, arrêté pour fraude

La gagnante a proposé 50.000 dollars

D’où les commentaires sous son tweet masochiste.

« Toujours à faire grimper les prix. Je te frapperais gratuitement. Parlons-en. En outre, navré pour ton ami. »

« Je pense que tu devrais juste donner à ce garçon tout ton argent et me laisser te frapper au visage gratuitement. Merci. »

« Pouvons-nous enchérir pour le compte de quelqu’un comme Mike Tyson ?? »

Pour l’instant, l’offre la plus haute serait de 50.000$. Martin Shkreli a désigné une certaine Katie gagnante ce mercredi soir. Bravo à elle.