Bad buzz pour GiFi avec une publicité pas très fine

MAUVAIS GOÛT L’enseigne de mobilier a été critiquée pour une vidéo de mauvais goût…

O. P.-V.

— 

Capture d'écran de la nouvelle publicité de GiFi.
Capture d'écran de la nouvelle publicité de GiFi. — FB/GiFi

Un bad buzz reste un buzz, et c’est ce que retient GiFi de sa mésaventure sur les réseaux sociaux. L’entreprise a publié lundi soir deux publicités sur son compte Facebook, en partenariat avec un jeu à gratter.

On voit dans la première une femme assise sur son canapé, un crâne chauve faisant des va-et-vient entre ses jambes écartées. Evidemment, c’est un jeu sur la perspective ; Monsieur s’amuse en fait avec une application sur son téléphone en mangeant une pastèque. Dans l’autre version, les rôles s’inversent : on pense que la tête de Madame est entre les jambes de Monsieur, sauf que non, elle fait juste des pompes pendant qu’il a les yeux fixés sur son smartphone.

>> A lire aussi : #YolandeCommente le match de TF1: Coup de com' et bad buzz

Bref, pas de très bon goût, pas très original non plus, mais rien de grave. Sauf pour l’Internet. En commentaire des publicités ou sur Twitter, de nombreux internautes ont critiqué le côté graveleux des vidéos alors que GiFi se veut une enseigne familiale, certain(e)s y voyant du sexisme.

Commentaires sur la page Facebook de GiFi.
Commentaires sur la page Facebook de GiFi. - FB/GiFi

Face aux réactions, la marque a changé la description qui accompagnait la vidéo, passant de « Etonnant ! Qu’est-ce qui peut faire plaisir à une femme ? » à « Un couple joue à Bravoloto (pub internet humoristique éditée par Bravoloto ». Interrogé par LCI, le directeur délégué de GiFi a expliqué que la stratégie était assumée : « On a donné carte blanche à Bravoloto pour faire le buzz sur le Net sur le ton de l’humour. » Le président de l’enseigne a lui annoncé que « d’autres vidéos arrivent dans le même registre, toujours drôles ». Pas sûr que le Web soit du même avis.