#TogetherToEndMaleGuardianship, un hashtag pour libérer les femmes saoudiennes de la domination masculine

MONDE Une ONG a lancé ce hashtag sur Twitter pour sensibiliser à la condition des femmes en Arabie saoudite…

A.Ch.

— 

Le hashtag #TogetherToEndMaleGuardianship veut lutter pour la liberté des femmes saoudiennes.
Le hashtag #TogetherToEndMaleGuardianship veut lutter pour la liberté des femmes saoudiennes. — Twitter

Les réseaux sociaux peuvent-ils aider les femmes saoudiennes à se libérer de la domination masculine ? L’ONG Human Rights Watch a lancé une campagne pour dénoncer l’emprise des hommes sur les femmes en Arabie Saoudite : chaperonnées par leur père ou leur mari, les femmes ne peuvent pas étudier, travailler, sortir,… sans leur autorisation. L’ONG espère faire évoluer les mentalités en donnant la parole aux femmes saoudiennes sur Twitter.

 

 

>> A lire aussi : Fin de campagne en Arabie pour la première élection ouverte aux femmes

« Je suis prisonnière »

« Je suis prisonnière et mon crime est d’être une femme saoudienne », « Je ne peux pas étudier, il a dit non », « L’esclavage peut prendre diverses formes, la domination masculine en est une » : autant de messages poignants relayés par les réseaux sociaux.

Les autorités religieuses du pays ne se laissent toutefois pas attendrir : le grand Mufti a déclaré que cette campagne était « un crime contre la société saoudienne et musulmane ».

Même si les dernières élections dans le pays ont vu arriver les femmes dans les isoloirs et sur les listes électorales, les femmes saoudiennes dénoncent « un mensonge » destiné à faire croire à la communauté internationale que le sort des femmes n’est pas si terrible en Arabie saoudite. « Rien ne change », assure une Saoudienne interrogée sous couvert d’anonymat par CNN.

>> A lire aussi : #MenInHijab: Des hommes se photographient en hijab par solidarité avec les femmes